Comte de Mirabeau

Mirabeau
Honoré-Gabriel Riquetti, comte de Mirabeau, plus communément appelé Mirabeau ( - ) fut simultanément ou successivement un révolutionnaire français, ainsi qu’un écrivain, diplomate, journaliste et homme politique français.

" Ne te livre trop avidement à l'espoir, mais ne désespère jamais de rien. "

" Une déclaration des droits, si elle pouvait répondre à une perfection idéale, serait celle qui contiendrait des axiomes tellement simples, évidents et féconds en conséquences, qu'il serait impossible de s'en écarter sans être absurde, et qu'on en verrait sortir toutes les constitutions. "

Discours à l'Assemblée constituante le 17 juillet 1789

" Une opinion qui serait celle du plus grand nombre n'a pas le droit de dominer. C'est un mot tyrannique qui doit être banni de notre législation ; car si vous l'y mettez dans un cas, vous pouvez l'y mettre dans tous : vous aurez donc un culte dominant, une philosophie dominante, des systèmes dominants. Rien ne doit dominer que la justice, il n'y a de dominant que le droit de chacun, tout le reste y est soumis. "

Discours à l'Assemblée constituante le 23 juillet 1789

" Gardez-vous de demander du temps, le malheur n'en accorde jamais. "

Discours à l'Assemblée constituante

" Le silence des peuples est la leçon des rois. "

" Nous sommes ici par la volonté du peuple, nous n'en sortirons que par la force des baïonnettes. "

" Réprouver les capitalistes comme inutiles à la société, c'est s'emporter follement contre les instruments mêmes du travail. "