Léon Bloy

Léon Bloy
Léon Bloy ( - ) est un romancier et essayiste français.

" Je me suis demandé souvent qu'elle pouvait être la différence entre la charité de tant de chrétiens et la méchanceté des démons. "

Le Sang du pauvre

" Les animaux sont entre nos mains le gage du paradis perdu. "

" Plus on approche de Dieu, plus on est seul. C'est l'infini de la solitude. "

" Le sang du pauvre, c'est l'argent. On en vit et on en meurt depuis des siècles. Il résume expressivement toute souffrance. "

Le Sang du pauvre

" Un homme couvert de crimes est toujours intéressant. C'est une cible pour la Miséricorde. "

Le Désespéré

" Je suis pour l'intolérance parfaite et j'estime que qui n'est pas avec moi est contre moi. "

Le Mendiant ingrat

" Fortifiez-vous à la pensée que j'ai l'ambition de vous déplaire et laissez-moi l'espérance d'y parvenir. "

Le Mendiant ingrat

" Lorsque les hommes se réunissent, ils ne font ordinairement rien de noble. "

Mon journal

" Tout chrétien qui ne regarde pas chaque pauvre comme pouvant être Jésus-Christ doit être tenu pour un protestant. "

Mon journal

" Avantage de la laideur sur la beauté. La beauté finit et la laideur ne finit pas. "

Mon journal

" Une preuve bien certaine de l'infirmité de notre mémoire, c'est notre ignorance de l'avenir. "

Mon journal

" Qu'est-ce que le suffrage universel ? C'est l'élection du père par les enfants. "

Mon journal

" Qu'est-ce que le Bourgeois ? C'est un cochon qui voudrait mourir de vieillesse. "

L'Invendable

" La Misère est le manque du nécessaire, la Pauvreté est le manque du superflu. "

L'Invendable

" Le retour sur le passé ne donne que de la poussière. On est étonné de voir le peu d'importance, la vanité parfaite de tout ce qui avait agité le cœur. "

L'Invendable

" Le vrai Bourgeois [...] l'authentique et indiscutable bourgeois est nécessairement borné dans son langage à un très petit nombre de formules. "

Éxégèse des Lieux Communs