Sigmund Freud

Sigmund Freud
Sigmund Freud ( - ) est un médecin autrichien dont les recherches sur les processus psychiques, l'inconscient, les rêves et les névroses, l'amenèrent à créer la psychanalyse qui devient une nouvelle discipline des sciences humaines dans les années 1920.

" Le caractère normal de la vie sexuelle est assuré par la conjonction vers l'objet et le but sexuel de deux courants, celui de la tendresse et celui de la sensualité. "

" Les qualités de l'objet sexuel, nous les nommerons : excitantes. "

" Les femmes, peu aptes à la sublimation, souffrent d'un trop-plein de libido. "

" Chez la fille, il n'est pas de désir plus grand que celui de protection par le père. "

" L'origine des névroses est à chercher dans des traumatismes apparus durant l'enfance. "

" Notre conscience, loin d'être le juge implacable dont parlent les moralistes, est, par ses origines, de « l'angoisse sociale » et rien de plus. "

" La conscience est la conséquence du renoncement aux pulsions. "

" En fixant fortement ses adeptes à un infantilisme psychique et en leur faisant partager un délire collectif, la religion réussit à épargner à quantité d'êtres humains une névrose individuelle. "

" Tout rêve est réalisation de désir. "

" Le rêve ne pense ni ne calcule ; d’une manière générale il ne juge pas : il se contente de transformer. "

" Non, la science n'est pas une illusion. Mais ce serait une illusion de croire que nous puissions trouver ailleurs ce qu'elle ne peut pas nous donner. "

L'Avenir d'une illusion

" Nous ne savons renoncer à rien. Nous ne savons qu'échanger une chose contre une autre. "

Essais de psychanalyse appliquée

" Le rêve est le gardien du sommeil, et non son ennemi. "

La Science des rêves

" L'interprétation du rêve est la voie royale qui mène à la connaissance de l'inconscient dans la vie psychique. "

La Science des rêves

" Le moi n’est pas maître dans sa propre maison. "

" Les œuvres d'art [sont] les satisfactions imaginaires de désirs inconscients, tout comme les rêves. "

Art