Simone Weil

Simone Weil
Simone Weil ( - ), est une philosophe française.

" L'attention est la forme la plus rare et la plus pure de la générosité. "

" La vulnérabilité des choses précieuses est belle parce que la vulnérabilité est une marque d’existence. "

La Pesanteur et la Grâce, Ed. Plon

" L'amitié doit être une joie gratuite comme celles que donnent l'art, ou la vie. "

" En allant au fond de nous-mêmes, nous découvrons que nous avons exactement ce que nous désirons. "

" Est bien ce qui donne plus de réalité aux êtres et aux choses. Est mal, ce qui leur en enlève. "

" Ne pas chercher à ne pas souffrir ni à moins souffrir, mais à ne pas être altéré par la souffrance. "

" Toute forme de récompense constitue une dégradation d'énergie. "

La Pesanteur et la grâce, Ed. Plon

" La joie est notre évasion hors du temps. "

La Connaissance surnaturelle

" Mort. Etat instantané, sans passé ni avenir. Indispensable pour l'accès à l'éternité. "

La Pesanteur et la grâce, Ed. Plon

" Dieu ne peut être présent dans la création que sous la forme d'absence. "

La Pesanteur et la grâce, Ed. Plon

" Le temps est notre supplice. L'homme ne cherche qu'à y échapper, c'est-à-dire échapper au passé et à l'avenir en s'enfonçant dans le présent, ou se fabriquer un passé ou un avenir à sa guise. "

La Connaissance surnaturelle

" Entre deux hommes qui n'ont pas l'expérience de Dieu, celui qui le nie en est peut-être le plus près. "

La Pesanteur et la grâce, Ed. Plon

" Toute douleur qui ne détache pas est de la douleur perdue. "

La Pesanteur et la grâce, Ed. Plon

" L'enfer c'est de s'apercevoir qu'on n'existe pas et de ne pas y consentir. "

La connaissance surnaturelle

" Un homme qui serait seul dans l'univers n'aurait aucun droit, mais seulement des obligations. "

L'enracinement

" On dit souvent que la force est impuissante à dompter la pensée ; mais pour que soit vrai, il faut qu'il y ait pensée. Là où les opinions irraisonnées tiennent lieu d'idées, la force peut tout. "

Réflexions sur les causes de la liberté et de l'oppression sociale