Mort

" Depuis le big bang, tout commence à mourir à l'instant même de naître. L'univers n'est qu'un élan vers l'usure et la mort. "

Jean d'Ormesson

Voyez comme on danse

" La mort n'a rien de tragique. Dans cent ans chacun de nous n'y pensera plus. "

Boris Vian

" Dans le monde des corps, il est de règle qu'on puisse périr de la main d'un autre, mais au spirituel on ne peut périr que par soi-même. "

Søren Kierkegaard

Journal

" Ce qui chagrine, ce n'est pas de quitter la vie, mais de quitter ce qui lui donne un sens. "

Raymond Radiguet

Le Diable au corps

" Le plus effroyable de tous les maux, la mort, n'est rien pour nous, puisque tant que nous vivons, la mort n'existe pas. Et lorsque la mort est là, alors, nous ne sommes plus. "

Épicure

" La mort est, telle que la naissance, un mystère de la nature. "

Marc Aurèle

Pensées, IV, 5

" Ni la mort ni le soleil ne peuvent se regarder en face - ni nous-mêmes. "

François Mauriac

Mémoires intérieurs

" Dans l'histoire des temps, la vie n'est qu'une ivresse ; la vérité, c'est la mort. "

Louis-Ferdinand Céline

La Vie et l'Oeuvre de Semmelweis

" Ainsi, la mort n'est jamais ce qui donne un sens à la vie ; c'est, au contraire, ce qui lui ôte toute signification. "

Honoré de Balzac

" La mort joue à cache-cache avec la conscience : où je suis, la mort n'est pas ; et quand la mort est là, c'est moi qui n'y suis plus. Tant que je suis, la mort est à venir ; et quand la mort advient, ici et maintenant, il n'y a plus personne. De deux choses l'une : Conscience, ou présence mortelle ! Mort et conscience, elles se chassent et s'excluent réciproquement, comme par l'effet d'un commutateur. "

Vladimir Jankelevitch

" La mort révèle l'amour, c'est l'inconsolable qui pleure l'irremplaçable. "

Vladimir Jankelevitch

" On envisage la mort avec sérénité si, au moment de mourir, on peut être fier de sa vie. "

Cicéron

" Je ne veux pas mourir, mais je tiens pour rien le fait d'être mort. "

Cicéron

" La mort, c'est un sommeil où l'individualité s'oublie. "

Arthur Schopenhauer

" C'est la mort qui console, hélas et qui fait vivre; – C'est le but de la vie, et c'est le seul espoir – Qui, comme un élixir, nous monte et nous enivre – Et nous donne le cœur de marcher jusqu'au soir. "

" Je veux qu'on agisse et qu'on allonge les offices de la vie tant qu'on peut ; et que la mort me trouve plantant mes choux, mais nonchalant d'elle, et encore plus de mon jardin imparfait. "

Montaigne

Essais