Citations de François René de Chateaubriand

Chateaubriand
François-Auguste-René, vicomte de Chateaubriand ( - ) était un écrivain romantique et homme politique français. Il est considéré comme l'une des figures centrales du romantisme français.

" La sculpture donne de l'âme au marbre. "

Art

" La colère, comme la faim, est mère de mauvais conseils. "

" Oh ! argent que j'ai tant méprisé, tu as pourtant ton mérite : source de la liberté tu arranges mille choses dans notre existence où tout est difficile sans toi... Quand on n'a point d'argent on est dans la dépendance de toutes choses et de tout le monde. "

" La nation française n'aime pas au fond la liberté, mais elle adore l'égalité ; sa vanité lui commande de n'obéir qu'à ce qu'elle s'impose. "

Les mémoires d’outre-tombe

" Tant que le cœur conserve des souvenirs, l'esprit garde des illusions. "

" On transmet son sang, on ne transmet pas son génie. "

" On vit avec un cœur trop plein dans un monde trop vide. Et sans avoir usé de rien, on est désabusé de tout. "

" Il ne faut pas être plus royaliste que le roi ! "

" La vie de l'athée est un effrayant éclair qui ne sert qu'à découvrir un abîme. "

Mémoires d'outre-tombe

" L'amitié ? Elle disparaît quand celui qui est aimé tombe dans le malheur, ou quand celui qui aime devient puissant. "

" L'homme n'a pas besoin de voyager pour s'agrandir ; il porte avec lui l'immensité. "

" Le grand tort des hommes, dans leur songe de bonheur, est d'oublier cette infirmité de la mort attachée à leur nature. "

" Le plus grand malheur des hommes, c'est d'avoir des lois et un gouvernement. Tout gouvernement est un mal, tout gouvernement est un joug. "

" Presque toujours, en politique, le résultat est contraire à la prévision. "

" L'immobilité politique est impossible ; force est d'avancer avec l'intelligence humaine. "

" Les excès de la liberté mènent au despotisme ; mais les excès de la tyrannie ne mènent qu'à la tyrannie. "