Lucrèce est un poète et philosophe romain du Ier siècle av. J.-C., auteur d'un seul ouvrage en six parties, le De rerum natura traduit par De la nature.
  • Genre : Homme
  • Nationalité : Italien
  • Profession, récompenses : Philosophe, Poète
  • Date de naissance / décès : 94 av. J.-C. ? - 54 av. J.-C. ?
  • Dans l'aveuglement de la passion, les hommes attribuent à l'objet de leur amour les mérites qu'il n'a pas.
    De la Nature
  • Éviter de tomber dans les rets de l'amour est moins difficile que de s'en dégager.
    De la Nature
  • Fuir l'amour n'est point se priver des joies de Vénus, c'est au contraire jouir sans payer la rançon.
    De la Nature
  • La vie de l'amant est vouée à l'esclavage.
    De la Nature
  • La vie n'est donnée à personne en propriété, elle est donnée à tous en usufruit.
    De la Nature
  • Toujours nous tournons dans le même cercle sans pouvoir en sortir... Tant que demeure éloigné l'objet de nos désirs, il nous semble supérieur à tout le reste ; est-il à nous, que nous désirons autre chose, et la même soif de la vie nous tient toujours en haleine...
    De la Nature
  • L'amour nourrit l'amour ; il est l'unique chose dont la possession aiguise le désir. Plus le cœur en a pris, plus il en veut saisir.
    De la Nature
  • L'amour est un abcès qui, à le nourrir, s'avive et s'envenime ; c'est une frénésie que chaque jour accroît, et le mal s'aggrave si de nouvelles blessures ne font pas diversion à la première, si tu ne te confies pas encore sanglant aux soins de la Vénus vagabonde et n'imprimes pas un nouveau cours aux transports de ta passion.
    De la Nature