Proverbes africains

L’amour ne se paie que d’amour.

Qui a planté un arbre n’a pas vécu inutilement.

Là où on s’aime, il ne fait jamais nuit.

Quand tu ne sais pas où tu vas, n’oublie jamais d’où tu viens.

Comme dans la vie, les contraintes coexistent partout : dans l’organisation sociale et la vie affective, les échanges entre individus. Vivre et réaliser la contradiction, voilà l’essentiel.

La délicatesse des gestes révèle celle des sentiments.

Le soleil n’ignore pas un village parce qu’il est petit.

Donner l’amitié à qui veut l’amour, c’est comme donner du pain à qui meurt de soif.

L’espoir est le pilier du monde.

Le bonheur ne s’acquiert pas, il ne réside pas dans les apparences, chacun d’entre nous le construit à chaque instant de sa vie avec son coeur.

La sagesse n’est pas un remède que l’on puisse avaler.

N’accuse pas le puits d’être trop profond, c’est ta corde qui est trop courte.

La nuit dure longtemps mais le jour finit par arriver.

L’espoir est le pilier du monde.

Dans la forêt, quand les branches se querellent, les racines s’embrassent.

La force de vie sacrée, invisible et puissante, contient la mémoire du passé et la vision du futur. Elle permet à la création de se manifester dans la matière ici et maintenant.

La délicatesse des gestes révèle celle des sentiments.

Le ciel n’a pas deux soleils, le peuple n’a pas deux souverains.

Jette un os au chien méchant pour l’empêcher de te mordre.

Une pirogue n’est jamais trop grande pour chavirer.

On ne peut pas peindre du blanc sur du blanc, du noir sur du noir. Chacun a besoin de l’autre pour se révéler.

Homme, bois de l’eau pour te rendre beau. Gave-toi de soleil pour te rendre fort. Et regarde le ciel pour devenir grand.

Il y a une dimension spirituelle dans chaque relation. Lorsque deux personnes se réunissent, c’est que l’esprit le veut ainsi.