• Retenez ceci : il n'y a de bon, de vrai, de gai, de triste, d'aimable, de variable, de désirable, de potable, de chantable, de célébrable, d'idolâtrable, que le delta qui existe depuis la ceinture d'une femme jusqu'à ses jarretières.
    Lettre à Alfred Tattet, 3 août 1835
  • Sainte mère de Dieu, vous qui avez conçu sans pécher, accordez-moi de pécher sans concevoir.
  • De toutes les aberrations sexuelles, la pire est la chasteté.
  • Rien n'est pur ou impur en soi. La même salive fait le crachat ou le baiser. Le même désir fait le viol ou l'amour. Ce n'est pas le sexe qui est impur : c'est la force, la contrainte.
    Petit traité des grandes vertus, éd. PUF
  • Le besoin sexuel est le plus violent de nos appétits : le désir de tous nos désirs.
  • Le sexe et la procréation ne sont qu'une dictature de l'espèce.
  • L'Église fit ce qu'elle put pour que la seule forme de sexualité admise entraînât très peu de plaisir et beaucoup de souffrance.
    Le Mariage et la morale
  • L'amour charnel est un besoin naturel de l'homme au même titre que le boire et le manger.
    Le Mariage et la morale
  • On ignore ce que c'est, la sexualité. Ce n'est pas à un corps que l'on fait l'amour. C'est à un visage. Ce n'est pas à un visage que l'on fait l’amour. C’est à la lumière sur ce visage.
    La Part manquante, éd. Gallimard
  • Mépriser la vie sexuelle, la souiller par l'idée de « souillure », c'est le vrai crime de l'èse-existence, le vrai péché contre le « Saint-Esprit de la Vie ».
    Ecce Homo
  • Prêcher la chasteté est une incitation publique à la contre-nature, mépriser la vie sexuelle, la souiller par la notion d'impureté, tel est le vrai péché contre l'esprit sain de la vie.
  • L'organe génital est le fond des tendresses humaines.
  • La principale différence entre écrire et faire l'amour, c'est qu'en faisant l'amour on cherche autant le plaisir de l'autre que le sien, sinon davantage, tandis qu'en écrivant on ne cherche que le sien.
    Carnets, Tous feux éteints
  • Personne ne gagnera jamais la guerre des sexes. Il y a beaucoup trop de fraternisation avec l'ennemi.
  • Jadis il fallait craindre de mourir dans le déshonneur, ou dans le péché. Aujourd'hui, il faut craindre de mourir idiot.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • »