Prix littéraires

Le prix du Livre Inter

Créé en 1975 par Paul-Louis Mignon, le prix du Livre Inter est décerné chaque année en mai ou juin. En effet, son créateur voulait qu’un panel d’auditeurs de la radio désigne un auteur et son roman en vue des vacances.

La composition du jury

Le jury est composé de 24 auditeurs de France Inter, à parité homme-femme, venant de toutes les régions françaises. Ces 24 jurés sont sélectionnés parmi des centaines de candidats qui ont tous rédigé une lettre de motivation. La présidence est assurée par un écrivain de renom qui change chaque année.

La sélection des livres

Des critiques littéraires sont chargé d’effectuer une première sélection d’une quarantaine de livres, nombre ramené à 10 pour la sélection officielle. Les membres du jury ont alors huit semaines pour lire ces 10 livres avant d’en débattre et désigner le lauréat.

Ce prix n’offre aucune dotation mais le livre est assuré de faire l’objet d’une large promotion sur les antennes de Radio France.

Les lauréat du Livre Inter depuis sa création

  • 2021 : Hugo Lindenberg pour Un jour ce sera vide, éd. Bourgois
  • 2020 : Anne Pauly pour Avant que j’oublie, éd. Verdier
  • 2019 : Emmanuelle Bayamack-Tam pour Arcadie, éd. P.O.L.
  • 2018 : David Lopez pour Fief, éd. Seuil
  • 2017 : Jean-Baptiste Del Amo pour Règne animal, éd. Gallimard
  • 2016 : Tristan Garcia pour 7, éd. Gallimard
  • 2015 : Valérie Zenatti pour Jacob, Jacob, éd. L’Olivier
  • 2014 : Céline Minard pour Faillir être flingué, éd. Rivages
  • 2013 : Alice Zeniter pour Sombre dimanche, éd. Albin Michel
  • 2012 : Nathalie Léger pour Supplément à la vie de Barbara Loden, éd. P.O.L.
  • 2011 : Olivia Rosenthal pour Que font les rennes après Noël ?, éd. Verticales
  • 2010 : Cloé Korman pour Les Hommes-couleurs, éd. Seuil
  • 2009 : Mathias Enard pour Zone, éd. Actes Sud
  • 2008 : Henry Bauchau pour Le Boulevard périphérique, éd. Actes Sud
  • 2007 : François Vallejo pour Ouest, éd. Viviane Hamy
  • 2006 : Jean-Baptiste Harang pour La Chambre de la Stella, éd. Grasset
  • 2005 : Joël Egloff pour L’Étourdissement, éd. Buchet-Chastel
  • 2004 : Patrick Lapeyre pour L’Homme-sœur, éd. P.O.L.
  • 2003 : Pierre Péju pour La Petite Chartreuse, éd. Gallimard
  • 2002 : Christian Gailly pour Un soir au club, éd. de Minuit
  • 2001 : Laurent Mauvignier pour Apprendre à finir, éd. de Minuit
  • 2000 : Antoine Volodine pour Des anges mineurs , éd. Seuil
  • 1999 : Ahmadou Kourouma pour En attendant le vote des bêtes sauvages, éd. Seuil
  • 1998 : Martin Winckler pour La Maladie de Sachs , éd. P.O.L.
  • 1997 : Nancy Huston pour Instruments des ténèbres, éd. Actes Sud
  • 1996 : Agnès Desarthe pour Un secret sans importance, éd. L’Olivier
  • 1995 : Jean-Noël Pancrazi pour Madame Arnoul, éd. Gallimard
  • 1994 : Robert Bober pour Quoi de neuf sur la guerre ?, éd. P.O.L.
  • 1993 : Frédéric Boyer pour Des choses idiotes et douces, éd. P.O.L.
  • 1992 : Agota Kristof pour Le Troisième Mensonge, éd. Seuil
  • 1991 : Nina Bouraoui pour La Voyeuse interdite, éd. Gallimard
  • 1990 : Daniel Pennac pour La Petite Marchande de prose, éd. Gallimard
  • 1989 : Philippe Hadengue pour Petite Chronique des gens de nuit dans un port de l’Atlantique Nord, éd. Maren Sell
  • 1988 : François Salvaing pour Misayre ! Misayre !, éd. Balland
  • 1987 : Jean Raspail pour Qui se souvient des hommes…, éd. Robert Laffont
  • 1986 : René Belletto pour L’Enfer, éd. P.O.L.
  • 1985 : Jean-Jacques Brochier pour Un cauchemar, éd. Albin Michel
  • 1984 : Marek Halter pour La Mémoire d’Abraham, éd. Robert Laffont
  • 1983 : Hortense Dufour pour Le Bouchot, éd. Grasset
  • 1982 : Marcel Schneider pour La Lumière du Nord, éd. Grasset
  • 1981 : Marguerite Gurgand pour Les Demoiselles de Beaumoreau, éd. Mazarine
  • 1980 : Elie Wiesel pour Le Testament d’un poète juif assassiné, éd. Seuil
  • 1979 : Béatrix Beck pour La Décharge, éd. Le Sagittaire
  • 1978 : Daniel Boulanger pour L’Enfant de Bohème, éd. Gallimard
  • 1977 : Agustin Gómez-Arcos pour Ana non, éd. Stock
  • 1976 : Jacques Perry pour Le Ravenala ou l’Arbre du voyageur, éd. Albin Michel
  • 1975 : Catherine d’Etchéa pour Des demeures et des gens, éd. La Table Ronde

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *