Prix Miguel de Cervantes

Le prix littéraire Miguel de Cervantes est sans aucun doute l’une des récompenses les plus prestigieuses de la littérature hispanophone. Institué en 1975 par le gouvernement espagnol, ce prix vise à reconnaître et à honorer l’ensemble de l’œuvre d’un auteur hispano-américain dont la contribution à la littérature en langue espagnole est exceptionnelle.

Origines et signification du prix Miguel de Cervantes

Le prix Miguel de Cervantes tire son nom du célèbre écrivain espagnol du XVIe siècle, Miguel de Cervantes Saavedra, considéré comme l’un des plus grands écrivains de tous les temps. Cervantes est notamment connu pour son œuvre magistrale, « Don Quichotte », qui est l’un des piliers de la littérature mondiale.

Le prix a été créé pour honorer et perpétuer l’héritage littéraire de Cervantes, tout en mettant en lumière les écrivains contemporains qui ont suivi ses traces. Il est décerné chaque année par le ministère de la Culture espagnol, en collaboration avec l’Institut Cervantes.

La reconnaissance suprême pour les écrivains hispanophones

Le prix littéraire Miguel de Cervantes est considéré comme la plus haute distinction littéraire de langue espagnole. Il est souvent comparé au prix Nobel de littérature en raison de son prestige et de sa portée internationale. Les lauréats du prix Cervantes rejoignent les rangs des auteurs les plus influents et respectés du monde hispanophone, ce qui leur confère une reconnaissance mondiale.

Recevoir le prix Cervantes est une consécration pour un écrivain. Cela souligne non seulement la qualité de son œuvre, mais aussi son impact durable sur la littérature en langue espagnole. Le prix met en lumière des auteurs qui ont apporté une contribution significative à la culture hispanique et qui ont enrichi le patrimoine littéraire de la langue espagnole.

Les lauréats depuis 1976

  • 2022 – Rafael Cadenas, poète, essayiste et traducteur vénézuélien.
  • 2021 – Cristina Peri Rossi, poétesse, traductrice, nouvelliste et romancière uruguayenne.
  • 2020 – Francisco Brines, poète espagnol.
  • 2019 – Joan Margarit i Consarnau, architecte, traducteur et poète espagnol.
  • 2018 – Ida Vitale, femme de lettres et poétesse uruguayenne.
  • 2017 – Sergio Ramírez, écrivain, avocat, journaliste et homme d’État nicaraguayen.
  • 2016 – Eduardo Mendoza, écrivain espagnol.
  • 2015 – Fernando del Paso, écrivain et poète mexicain.
  • 2014 – Juan Goytisolo Gay, écrivain espagnol.
  • 2013 – Elena Poniatowska, journaliste, écrivaine et militante politique franco-mexicaine.
  • 2012 – José Manuel Caballero Bonald, poète et écrivain espagnol.
  • 2011 – Nicanor Parra Sandoval, poète, mathématicien et physicien chilien.
  • 2010 – Ana María Matute, écrivaine espagnole.
  • 2009 – José Emilio Pacheco, écrivain, poète, essayiste, traducteur et scénariste mexicain.
  • 2008 – Juan Marsé Carbó, écrivain, auteur, compositeur, traducteur et scénariste espagnol.
  • 2007 – Juan Gelman, poète argentin.
  • 2006 – Antonio Gamoneda, poète espagnol.
  • 2005 – Sergio Pitol, écrivain mexicain.
  • 2004 – Rafael Sánchez Ferlosio,
    écrivain, linguiste, essayiste et historien espagnol.
  • 2003 – Gonzalo Rojas, poète chilien.
  • 2002 – José Jiménez Lozano, écrivain, essayiste, poète et journaliste espagnol.
  • 2001 – Álvaro Mutis Jaramillo, poète et romancier colombien.
  • 2000 – Francisco Umbral, écrivain et journaliste espagnol.
  • 1999 – Jorge Edwards Valdés, écrivain, critique littéraire, journaliste et diplomate chilien naturalisé espagnol.
  • 1998 – José Hierro, poète espagnol.
  • 1997 – Guillermo Cabrera Infante, écrivain et sénariste cubain.
  • 1996 – José García Nieto, poète, écrivain et journaliste espagnol.
  • 1995 – Camilo José Cela, écrivain, poète, essayiste espagnol.
  • 1994 – Mario Vargas Llosa, écrivain péruvien naturalisé espagnol.
  • 1993 – Miguel Delibes Setién, écrivain et essayiste espagnol.
  • 1992 – Dulce María Loynaz, poétesse cubaine.
  • 1991 – Francisco Ayala, écrivain, juriste, professeur de littérature, sociologue et essayiste espagnol.
  • 1990 – Adolfo Bioy Casares,
    écrivain, journaliste, scénariste et éditeur argentin.
  • 1989 – Augusto Roa Bastos, journaliste, dramaturge et romancier paraguayen.
  • 1988 – María Zambrano Alarcón,
    philosophe, écrivaine et poétesse espagnole.
  • 1987 – Carlos Fuentes Macías, romancier et essayiste mexicain.
  • 1986 – Antonio Buero Vallejo, dramaturge espagnol.
  • 1985 – Gonzalo Torrente Ballester, professeur, écrivain, journaliste, dramaturge, scénariste, traducteur et critique dramatique espagnol.
  • 1984 – Ernesto Sábato, écrivain argentin.
  • 1983 – Rafael Alberti Merello, écrivain et scénariste espagnol.
  • 1982 – Luis Rosales, poète et essayiste espagnol.
  • 1981 – Octavio Paz, poète, essayiste, philosophe et diplomate mexicain.
  • 1980 – Juan Carlos Onetti, écrivain et journaliste uruguayen.
  • 1979 – Jorge Luis Borges, écrivain argentin.
  • 1978 – Dámaso Alonso, critique littéraire, linguiste, philologue, écrivain et poète espagnol.
  • 1977 – Alejo Carpentier y Valmont, romancier, nouvelliste, essayiste, musicologue cubain.
  • 1976 – Jorge Guillén, poète espagnol.