• Les mythes me semblent importants car ils nous permettent de comprendre le récit de l’humanité. On est coupés de notre spiritualité. Pour moi, le manque est au niveau ontologique : il faut revenir au bon sens de l’être.
    Boomerang, France Inter, 03/03/2020
  • Les mythes ne sont pas un obstacle au développement, car le mythe devenu matériau littéraire est un instrument idéal pour réaliser quelque chose d'essentiel : imaginer le passé. C'est là la fonction du romancier, alors que celle de l'historien consiste à essayer de le reconstituer fidèlement.
    Le Courrier de l’UNESCO, nº 1, janvier 1992
  • En l'absence d'une mythologie générale efficace, chacun d'entre nous possède son panthéon privé, méconnu, rudimentaire, mais secrètement puissant, de rêves.
    The Hero with a Thousand Faces
  • La fonction première de la mythologie et du rite a toujours été de fournir les symboles qui font avancer l'esprit humain, en opposition à ceux qui tendent à le retenir.
    The Hero with a Thousand Faces
  • Le rêve est un mythe personnalisé, le mythe est un rêve dépersonnalisé ; le mythe et le rêve sont tous deux symboliques de la même manière générale de la dynamique de la psyché. Mais dans le rêve, les formes sont déformées par les problèmes particuliers du rêveur, alors que dans le mythe, le problème et les solutions présentées sont directement valables pour toute l'humanité.
    The Hero with a Thousand Faces
  • Le jugement sobre et moderne de l'Occident est fondé sur une incompréhension totale des réalités dépeintes dans les contes de fées, les mythes et les comédies divines de la délivrance. Ces dernières, dans le monde antique, étaient considérées comme d'un rang supérieur à la tragédie, d'une vérité plus profonde, d'une réalisation plus difficile, d'une structure plus solide et d'une révélation plus complète.
    The Hero with a Thousand Faces
  • C'est la quête qui crée le mythe et non l'inverse.
    Les Falsificateurs, éd. Gallimard
  • Les mythes et les croyances sont des tentatives de compréhension du monde.
  • Il faut voir dans les mythes le récit nécessairement déformé d'une violence collective spontanée qui rassemble à nouveau une communauté que la rivalité mimétique a fait voler en éclats.
    Shakespeare. Les feux de l'envie, éd. Grasset
  • À certains égards, mythes et sciences remplissent une même fonction. […] Ils délimitent tous deux le champ du possible.
    Le Jeu des possibles : essai sur la diversité du vivant, éd. Fayard