• Les raisons de dire "non" sont toujours plus mobilisatrices que celles de dire "oui".
  • Ils peuvent couper toutes les fleurs, mais ils ne peuvent pas arrêter le printemps.
  • Le refus a toujours constitué un rôle essentiel. Les saints, les ermites, mais aussi les intellectuels. Le petit nombre d’hommes qui ont fait l’Histoire sont ceux qui ont dit non, et non les courtisans et les valets des cardinaux.
    La Stampa, 8 novembre 1975
  • Dans la rivalité, il y a deux faces : une face de lutte, une face d'idéal et de modèle.
  • On ne devient pas "dissident" simplement parce qu'on décide un jour d'entreprendre cette activité des plus inhabituelles. Vous y êtes poussé par votre sens des responsabilités personnelles, combiné à un ensemble complexe de circonstances extérieures.
    Living in Truth (1986)
  • On ne doit pas toujours accorder toutes choses, ni à tous. Il est aussi louable de refuser avec raison que de donner à propos. C'est en ceci que le non de quelques-uns plaît davantage que le oui des autres. Le refus accompagné de douceur et de civilité satisfait davantage un bon cœur qu'une grâce qu'on accorde sèchement.
    Maximes
  • Dès qu'il s'agit d'interdire, tous les peuples sont polyglottes.
    Soixante-dix s'efface, I, éd. Gallimard
  • Quand la force occupe le chemin, le faible entre dans la brousse avec son bon droit.
    En attendant le vote des bêtes sauvages, éd. Seuil