Citations de Václav Havel

Vaclav Havel
Václav Havel (5 octobre 1936 - 18 décembre 2011) est un dramaturge, essayiste et homme d'État tchécoslovaque puis tchèque. Membre de l'opposition à la République socialiste tchécoslovaque, il est un des principaux artisans de la révolution de Velours qui mit fin au régime communiste. Il est par la suite élu président de la République fédérale tchèque et slovaque de 1989 à 1992, puis président de la République tchèque de 1993 à 2003. Crédits photo : Jiří Jiroutek

" Il est manifeste qu'un seul homme désarmé mais qui ose crier tout haut une parole véridique, qui soutient cette parole de toute sa personne et de toute sa vie [...] détient un plus grand pouvoir que celui dont disposent dans d'autres conditions des milliers d'électeurs. "

" On ne devient pas "dissident" simplement parce qu'on décide un jour d'entreprendre cette activité des plus inhabituelles. Vous y êtes poussé par votre sens des responsabilités personnelles, combiné à un ensemble complexe de circonstances extérieures. "

Living in Truth (1986)

" Le dissident n'opère pas au niveau du véritable pouvoir. Il ne cherche pas le pouvoir. Il n'a pas envie d'occuper un poste et ne recueille pas de voix. Il ne cherche pas à charmer le public, il n'offre rien et ne promet rien. Il ne peut offrir que sa propre peau - et il l'offre uniquement parce qu'il n'a aucun autre moyen d'affirmer la vérité qu'il défend. Ses actions ne font qu'exprimer sa dignité de citoyen, quel qu'en soit le prix. "

Living in Truth (1986)

" Sans citoyens libres, autonomes et se respectant, il ne peut y avoir de nations libres et indépendantes. Sans paix intérieure, c'est-à-dire de paix entre les citoyens et entre les citoyens et l'État, il ne peut y avoir de garantie de paix extérieure. "

Living in Truth (1986)

" Celui qui se prend trop au sérieux risque toujours d'avoir l'air ridicule ; celui qui sait se moquer de lui-même ne l'est pas. "

Disturbing the Peace, conversation avec Karel Hvizdala (1986)

" Une vérité n'est pas seulement ce que vous en pensez ; elle dépend aussi des circonstances dans lesquelles elle est dite, et à qui, pourquoi et comment elle est dite. "

Disturbing the Peace, conversation avec Karel Hvizdala (1986)

" L'espoir n'est certainement pas la même chose que l'optimisme. Ce n'est pas la conviction que quelque chose va bien se passer, mais la certitude que quelque chose a un sens, quelle que soit la façon dont cela se passe. "

Disturbing the Peace, conversation avec Karel Hvizdala (1986)

" Si le monde doit changer en mieux, cela doit commencer par un changement dans la conscience humaine, dans l'humanité même de l'homme moderne. "

Disturbing the Peace, conversation avec Karel Hvizdala (1986)

" Dès que l'homme a commencé à se considérer comme la mesure de toute chose, le monde a commencé à perdre sa dimension humaine, et l'homme a commencé à en perdre le contrôle. "

Disturbing the Peace, conversation avec Karel Hvizdala (1986)

" Ceux qui disent que les individus ne sont pas capables de changer quoi que ce soit ne cherchent que des excuses. "

Amnesty International, 21/12/2011

" N'est-ce pas le moment du doute le plus profond qui donne naissance à de nouvelles certitudes ? Le désespoir est peut-être le terreau même qui nourrit l'espoir humain ; peut-être ne pourrait-on jamais trouver un sens à la vie sans en avoir d'abord expérimenté l'absurdité. "

From Prisoner to President – A Tribute, Amnesty International

" La seule cause perdue est celle que nous abandonnons avant de nous engager dans la lutte. "

" Si votre cœur est à la bonne place et que vous avez bon goût, non seulement vous réussirez en politique, mais vous y êtes destiné. Si vous êtes modeste et que vous ne convoitez pas le pouvoir, non seulement vous êtes apte à faire de la politique, mais vous y avez absolument votre place. Ce qu'il faut en politique, ce n'est pas la capacité de mentir, mais plutôt la sensibilité de savoir quand, où, comment et à qui dire les choses. "

International Herald Tribune, 29 octobre 1991

" Malgré toute la misère politique à laquelle je suis confronté chaque jour, je reste profondément convaincu que l'essence même de la politique n'est pas sale ; la saleté n'est apportée que par des gens sans scrupule. [...] Mais il n'est pas du tout vrai qu'un homme politique ne peut se passer de mentir ou d'intriguer. C'est une pure absurdité, souvent répandue par ceux qui veulent décourager les gens de s'intéresser aux affaires publiques. Bien sûr, en politique, comme partout ailleurs dans la vie, il est impossible et il ne serait pas judicieux de toujours tout dire crûment. Mais cela ne veut pas dire qu'il faille mentir. Ce qu'il faut ici, c'est du tact, de l'instinct et du bon goût. "

International Herald Tribune, 29 octobre 1991

" Je vis dans un système où les mots sont capables d'ébranler toute la structure du gouvernement, où les mots peuvent s'avérer plus puissants que dix divisions militaires. "

Discours à l'occasion de la remise du prix Olof Palm, 1989

" Il ne fait aucun doute que la méfiance à l'égard des mots est moins dommageable que la confiance injustifiée en eux. D'ailleurs, se méfier des mots, et les accuser des horreurs qui pourraient sommeiller en eux discrètement - n'est-ce pas là, après tout, la véritable vocation de l'intellectuel ? "

Discours à l'occasion de la remise du prix Olof Palm, 1989