Albert Camus ( - ) est un écrivain, dramaturge, essayiste et philosophe français. Il a aussi été un journaliste militant engagé dans la Résistance et dans les combats moraux de l'après-guerre. Il est lauréat du prix Nobel de littérature en 1957.
  • Seule la musique est à hauteur de la mer.
  • La question en France n'est plus aujourd'hui de savoir comment préserver les libertés de la presse. Elle est de chercher comment, en face de la suppression de ces libertés, un journaliste peut rester libre.
    Le Soir-Républicain, article censuré du 25/11/1939
  • Ce qui compte c'est d'être humain et simple. Non, ce qui compte, c'est d'être vrai et alors tout s'y inscrit, l'humanité et la simplicité.
    L'Envers et l'Endroit (1937)
  • Ce monde en lui-même n'est pas raisonnable, c'est tout ce qu'on peut en dire. Mais ce qui est absurde, c'est la confrontation de cet irrationnel et de ce désir éperdu de clarté dont l'appel résonne au plus profond de l'homme.
    Le Mythe de Sisyphe, éd. Gallimard
  • N'attendez pas le Jugement dernier. Il a lieu tous les jours.
  • Trop de gens ont décidé de se passer de la générosité pour pratiquer la charité.
    La Chute, éd. Gallimard
  • Je voudrais bien l'an prochain réduire ma vie à l'essentiel, autant que possible, et vous êtes dans cet essentiel.
    Lettre à René Char, 8 juillet 1955
  • Vous savez ce qu'est le charme : une manière de s'entendre répondre oui sans avoir posé aucune question claire.
    La Chute (1956)
  • Les hommes ne savent jamais comment il faut aimer. Rien ne les contente. Tout ce qu'ils savent, c'est rêver. Tandis que nous, nous savons qu'il faut se dépêcher d'aimer, partager le même lit, se donner la main, craindre l'absence. Quand on aime, on ne rêve à rien.
    Le Malentendu
  • Je suis jaloux de ceux qui vivront et pour qui fleurs et désirs de femmes auront tout leur sens de chair et de sang. Je suis envieux, parce que j'aime trop la vie pour ne pas être égoïste. Que m'importe l'éternité.
    Noces
  • Quand on ne peut pas être une puissance, on peut être un exemple.
  • J'ai connu un homme qui a donné vingt ans de sa vie à une étourdie, qui lui a tout sacrifié, ses amitiés, son travail, la décence même de sa vie, et qui reconnut un soir qu'il ne l'avait jamais aimée. Il s'ennuyait, voilà tout, il s’ennuyait comme la plupart des gens. Il s'était donc créé de toutes pièces une vie de complications et de drames. Il faut que quelque chose arrive, voilà l'explication de la plupart des engagements humains.
    La Chute
  • Si l'homme échoue à concilier la justice et la liberté, alors il échoue à tout.
  • Comme remède à la vie en société, je suggère les grandes villes : c'est le seul désert à notre portée.
  • On ne peut pas dissocier la politique de la morale sans produire les barbarismes.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • ...
  • 13
  • »