• Le métier politique consiste à revendiquer le pouvoir, lequel a deux fonctions principales dans la société. Un, c'est d'y exercer le monopole public de la violence pour ne pas la laisser à la violence privée – il y faut de la police – ou à la violence internationale – il y faut se défendre. Et deux, de canaliser la circulation de l'argent. On touche au sale, par définition. Et on se salit quand on touche au sale, même si les motifs sont propres. Et quiconque prétend faire de la politique en négligeant ces deux aspects est un amateur, et tant qu'angélique il est dangereux.
    À voix nue, France Culture, 25 avril 1991
  • Plus on parle de transparence, moins on sait qui dirige quoi, qui manipule qui, et dans quel but.
    La Société du spectacle, éd. Gallimard
  • Un homme politique qui se laisse mener par son sexe n'a pas le libre usage de son cerveau.
    La connaissance de l'amour, éd. Plon
  • La politique n'a pas cessé d'être une manipulation qui se dénonce elle-même, puisqu'elle reste la poursuite par des couches particulières de leurs fins particulières sous le masque de l'intérêt général et par l'utilisation d'un instrument de nature universelle, l'État.
    L'Institution imaginaire de la société, éd. du Seuil
  • La philosophie ne peut pas fonder une politique - elle ne peut d'ailleurs rien "fonder" du tout.
    Nature et valeur de l'égalité
  • «
  • 1
  • ...
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16