Étienne de La Boétie

photo non disponible
Étienne de La Boétie (1er novembre 1530 - 18 août 1563) est un écrivain humaniste et un poète français. Son oeuvre la plus connue est certainement le Discours de la servitude volontaire, court réquisitoire contre l'absolutisme. Ami intime de Montaigne, celui-ci lui rendit hommage dans ses Essais.

" Soyez résolus de ne servir plus, et vous serez libres. "

Discours de la servitude volontaire

" Pour que les hommes, tant qu'ils sont des hommes, se laissent assujettir, il faut de deux choses l'une : ou qu'ils y soient contraints, ou qu'ils soient trompés. "

Discours de la servitude volontaire

" Il y a en l'homme une préférence pour la servitude volontaire, parce que la servitude est confortable et qu'elle rend irresponsable. "

Discours de la servitude volontaire

" Il y a trois sortes de tyrans. Les uns règnent par l’élection du peuple, les autres par la force des armes, les derniers par succession de race. "

Discours de la servitude volontaire

" Pareillement les tyrans, plus ils pillent, plus ils exigent, plus ils ruinent et détruisent, plus on leur baille, plus on les sert, de tant plus ils se fortifient et deviennent toujours plus forts et plus frais pour anéantir et détruire tout ; et si on ne leur baille rien, si on ne leur obéit point, sans combattre, sans frapper, ils demeurent nus et défaits et ne sont plus rien, sinon que comme la racine, n’ayant plus d’humeur ou aliment, la branche devient sèche et morte. "

Discours de la servitude volontaire

" J'aime ce qui me nourri : le boire, le manger, les livres. "

" L'amitié naît d'une mutuelle estime et s'entretient moins par les bienfaits que par l'honnêteté. "