Jean-Jacques Rousseau

Jean-Jacques Rousseau
Jean-Jacques Rousseau ( - ) est un écrivain, philosophe et musicien genevois de langue française. Il est l'un des plus illustres philosophes du siècle des Lumières. Ses travaux ont influencé grandement l'esprit révolutionnaire français. Il est particulièrement célèbre pour ses travaux sur l'homme, la société ainsi que sur l'éducation.

" Vous oubliez que les fruits sont à tous, et que la terre n'est à personne. "

Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes

" Je sais et je sens que faire du bien est le plus vrai bonheur que le cœur humain puisse goûter. "

" La conscience est la voix de l'âme, les passions sont la voix du corps. "

" L'homme naît pur, c'est la société qui le corrompt. "

" Si c'est la raison qui fait l'homme, c'est le sentiment qui le conduit. "

Julie ou la Nouvelle Héloïse

" J'ose presque dire que l'état de réflexion est un état contre nature et que l'homme qui médite est un animal dépravé. "

Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes

" Jamais on ne corrompt le peuple, mais souvent on le trompe. "

Du contrat social

" Conscience ! Conscience ! Juge infaillible du bien et du mal. "

" Malheur à celui qui n'a plus rien à désirer ! "

" Puisque la propriété n'est fondée que sur l'utilité, où il n'y a point d'utilité possible il ne peut y avoir de propriété. "

" La sagesse ne consiste pas à prendre indifféremment toutes sortes de précautions, mais à choisir celles qui sont utiles et à négliger les superflues. "

" Il y a des visages plus beaux que le masque qui les couvre. "

" La liberté consiste moins à faire sa volonté qu'à ne pas être soumis à celle d'autrui. "

" La jeunesse est le temps d'étudier la sagesse, la vieillesse est le temple de la pratiquer. "

" Je vis partout le développement de son grand principe que la nature a fait de l'homme heureux et bon, mais que la société le déprave et le rend misérable. "

Rousseau juge de Jean-Jacques

" L'homme est né libre et partout il est dans les fers. "

Du contrat social