Citations « Femmes »

" Le maniement de la pensée féminine a ses règles inflexibles ; celui qui se met en tête de persuader une femme, de réfuter son point de vue à coups de bonnes raisons, a peu de chances d'aboutir. Il est bien plus judicieux de repérer l'image qu'elle veut donner d'elle-même (ses principes, idéaux, convictions), puis d'essayer d'établir (par sophismes) un rapport harmonieux entre ladite image et la conduite que nous souhaitons lui voir tenir. "

Milan Kundera

La Plaisanterie, éd. Gallimard

" Dans la vengeance et en amour, la femme est plus barbare que l'homme. "

Friedrich Nietzsche

" Les femmes ne sont que des organes génitaux articulés et doués de la faculté de dépenser tout l'argent qu'on possède. "

William Faulkner

" Quand sera brisé l'infini servage de la femme, quand elle vivra pour elle et par elle, elle sera poète, elle aussi ! "

Arthur Rimbaud

" Une femme a besoin d'indépendance, pas d'égalité. "

Coco Chanel

" On ne réalise vraiment qu'une femme contient de la dynamite que le jour où on la laisse tomber. "

Marcel Pagnol

" Les femmes n'ont d'autre âge que celui qu'elles montrent. "

Giacomo Casanova

" La seule chose qu'on puisse tenir pour certaine quand une femme vous dit : « Je serai prête dans cinq minutes », c'est qu'elle parle français. "

Pierre Dac

" Je soutiens corps et âme les droits des femmes, mais j'aime bien aussi les gauches. "

Groucho Marx

" Les femmes, on les flatte à vingt ans, on les abandonne à quarante. "

Stendhal

" Le plus souvent dans l'histoire, "anonyme" était une femme. "

Virginia Woolf

" Les femmes n'interviennent jamais dans mes romans tout simplement parce qu'elles parleraient tout le temps et que les autres n'auraient plus rien à dire. "

Jules Verne

" Une femme ne communique jamais si promptement la perversité de son coeur qu'à une autre femme. "

Mme de Staël

" Il y a plus d'honnêtes femmes qu'on le croit, mais pas tant qu'on le dit. "

Alexandre Dumas fils

" Chez certaines femmes un doute est déjà un tourment, une scène est presque une rupture, une offense est à peu près irréparable. "

Henri-Frédéric Amiel