Citations de Alfred de Musset

Alfred de Musset
Alfred de Musset ( - ) est un poète, dramaturge et romancier français.

" Blessures du cœur, votre trace est amère ! Promptes à vous ouvrir, lentes à vous fermer. "

" Qu'importe de quoi parlent les lèvres, lorsqu'on écoute les cœurs se répondre. "

" Qui ne sait que la nuit a des puissances telles, que les femmes y sont, comme les fleurs, plus belles. "

" On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux ; mais on aime, et quand on est sur le bord de la tombe, on se retourne pour regarder en arrière et on se dit : « J'ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois, mais j'ai aimé. C'est moi qui ai vécu, et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui. » "

On ne badine pas avec l'amour

" Dans un cœur troublé par le souvenir, il n'y a pas de place pour l'espérance. "

" Les deux grands secrets du bonheur : le plaisir et l'oubli. "

" Douces ou amères, les larmes soulagent toujours. "

" Entre presque oui et oui, il y a tout un monde. "

" Trouver sur les lèvres d'un honnête homme ce qu'on a soi-même dans le cœur, c'est le plus grand des bonheurs qu'on puisse désirer. "

" On peut avoir le dernier mot avec une femme, à condition que ce soit oui. "

" Une femme est comme votre ombre, courez après, elle vous fuit ; fuyez-la, elle vous court après ! "

" Je ne sais où va mon chemin mais je marche mieux quand ma main serre la tienne. "

" L'homme est apprenti, la douleur est son maître. Et nul ne se connaît tant qu'il n'a pas souffert. "

" En présence du ciel il faut croire ou nier. "

Poésies nouvelles

" Le temps emporte sur son aile Et le printemps et l'hirondelle, Et le vie et les jours perdus ; Tout s'en va comme la fumée, L'espérance et la renommée. "

" Je suis venu trop tard dans un monde trop vieux. "