Michel Houellebecq, nom de plume de Michel Thomas, né le 26 février 1956, est un écrivain, poète et essayiste français. Il s'est fait connaître avec ses romans Extension du domaine de la lutte (1994) et Les Particules élémentaires (1998). En 2010, il reçoit le prix Goncourt pour La Carte et le Territoire. Crédit photo : Mariusz Kubik
  • Moi, j'écris quand je me réveille. Je suis encore un peu dans la nuit, il me reste quelque chose du rêve. Je dois écrire avant de prendre une douche, en général dès qu'on s'est lavé, c'est foutu, on n'est plus bon à rien.
  • Il suffit d'avoir prévu de s'amuser dans une fête pour être certain de s'emmerder.
  • J'ai si peu vécu que j'ai tendance à m'imaginer que je ne vais pas mourir ; il paraît invraisemblable qu'une vie humaine se réduise à si peu de chose ; on s'imagine malgré soi que quelque chose va, tôt ou tard, advenir. Profonde erreur. Une vie peut fort bien être à la fois vide et brève. Les journées s'écoulent pauvrement, sans laisser de trace ni de souvenir ; et puis, d'un seul coup, elles s'arrêtent.
    Extension du domaine de la lutte, éd. Maurice Nadeau
  • La vie commence à cinquante ans, c'est vrai ; à ceci près qu'elle se termine à quarante.
  • C'est peu de chose, en général, une vie humaine, ça peut se résumer à un nombre d'événements restreint.
  • Quand on vieillit on a besoin de penser à des choses rassurantes, et douces. De s'imaginer que quelque chose de beau nous attend dans le ciel. Enfin on s'entraîne à la mort, un petit peu. Quand on n'est pas trop con, ni trop riche.
  • On ne se rend compte de son bonheur qu'après l'avoir perdu.
  • Je ne vois pas pourquoi on ferait un travail de deuil. On ne se console pas de la mort de quelqu'un qu'on aime.
  • Écrire des poèmes n'est pas un travail ; c'est une charge.
    Rester vivant, éd. de la Différence
  • Apprendre à devenir poète, c'est désapprendre à vivre.
    Rester vivant, éd. de la Différence
  • Toute grande passion débouche sur l'infini.
    Rester vivant, éd. de la Différence
  • La littérature est, profondément, un art conceptuel ; c'est même, à proprement parler, le seul.
    Rester vivant, éd. de la Différence
  • L'homme n'est décidément pas fait pour le bonheur.
    Plateforme, éd. Flammarion
  • C'est dans le rapport à autrui qu'on prend conscience de soi ; c'est bien ce qui rend le rapport à autrui insupportable.
    Plateforme, éd. Flammarion
  • S'il n'y avait pas, de temps à autre, un peu de sexe, en quoi consisterai la vie ?
    Plateforme, éd. Flammarion