• J'ai connu un homme qui a donné vingt ans de sa vie à une étourdie, qui lui a tout sacrifié, ses amitiés, son travail, la décence même de sa vie, et qui reconnut un soir qu'il ne l'avait jamais aimée. Il s'ennuyait, voilà tout, il s’ennuyait comme la plupart des gens. Il s'était donc créé de toutes pièces une vie de complications et de drames. Il faut que quelque chose arrive, voilà l'explication de la plupart des engagements humains.
    La Chute
  • Il n'y a rien de plus redoutable au monde que l'être humain qui s'ennuie.
  • Je m'ennuyais. Voilà comment ça a commencé. Elle m'ennuyait, voilà comment ça a fini.
  • L'ennui est la grande maladie de la vie ; on ne cesse de maudire sa brièveté, et toujours elle est trop longue, puisqu'on n'en sait que faire.
    Journal d'un poèt, éd. Librairire Delagrave
  • Rien n'est si insupportable à l'homme que d'être dans un plein repos, sans passions, sans affaire, sans divertissement, sans application. Il sent alors son néant, son abandon, son insuffisance, sa dépendance, son impuissance, son vide. Incontinent il sortira du fond de son âme l'ennui, la noirceur, la tristesse, le chagrin, le dépit, le désespoir.
    Pensées
  • La plus grande fatigue est d'être absent, sans intérêt à ce qu'on fait.
  • Rien n'égale en longueur les boiteuses journées, Quand sous les lourds flocons des neigeuses années, L'ennui, fruit de la morne incuriosité, Prend les proportions de l'immortalité.
    Les Fleurs du mal
  • Tout me lasse ; je remorque avec peine mon ennui avec mes jours, et je vais partout bâillant ma vie.
    Mémoires d'outre-tombe
  • L'ennui prépare l'émerveillement, comme on déploie une nappe blanche sur la table, les jours de fête.
    Ressusciter, éd. Gallimard
  • Exige beaucoup de toi-même et attend peu des autres. Beaucoup d'ennuis te seront épargnés.
  • Celui qui connaît l'art de vivre avec soi-même ignore l'ennui.
  • L'ennui me dévorait, car, de toutes les causes d'ennui, l'irrésolution est la plus pesante.
    Pierre qui roule, éd. Michel Lévy frères
  • J'aime la tristesse et je hais l'ennui. La tristesse,c'est l'être qui se replie à l'intérieur et constate son malheur ou son infériorité. L'ennui, c'est l'être qui voltige à l'extérieur, comme chassé de sa conscience et souffre des choses plus que de lui-même.
  • Les gens du monde se réunissent moins pour goûter le plaisir d'être ensemble que pour s'en répartir l'ennui.
  • Voyez-vous, ce qu'il faut, c'est ne pas laisser la vie se figer.
  • 1
  • 2
  • 3
  • »