Amélie Nothomb, née le 9 juillet 1966, est une romancière belge d'expression française. Depuis son premier roman, Hygiène de l'assassin, en 1992, elle publie un livre par an. Son roman Stupeur et Tremblements a remporté le Grand prix du roman de l'Académie française en 1999. En savoir plus avec le site officiel de l'auteure.
  • C'est drôle ce besoin qu'ont les gens d'accuser les autres d'avoir gâché leur existence, alors qu'ils y parviennent si bien eux-mêmes, sans l'aide de quiconque.
  • La vie commence là où commence le regard.
  • Les gens ne sont pas indifférents à l'extrême beauté : ils la détestent très consciemment. Le très laid suscite parfois un peu de compassion ; le très beau irrite sans pitié. La clé du succès réside dans la vague joliesse qui ne dérange personne.
    Riquet à la houppe, éd. Albin Michel
  • On a rien inventé de mieux que la bêtise pour se croire intelligent.
  • L'extase voluptueuse est le but souverain de l'existence.
  • Le seul mauvais choix est l'absence de choix.
  • La villa, c'est l'idée que les âmes simples se font du luxe.
    Le fait du Prince, éd. Albin Michel
  • Passé l'âge de vingt-cinq ans, toute rencontre humaine est une répétition.
    Le fait du Prince, éd. Albin Michel
  • L'écriture commence là où s'arrête la parole, et c'est un grand mystère que ce passage de l'indicible au dicible.
    Hygiène de l’assassin, éd. Albin Michel
  • Comment voulez-vous vivre sans écrire ? C'est tellement difficile de vivre que sans écrire, la vie n'est juste pas possible.
  • Les sages affirment que rien n'a de sens. Les amoureux possèdent une sagesse plus profonde que les sages. Qui aime ne doute pas un instant du sens des choses.
    Tuer le père, éd. Albin Michel
  • Il y a un instant, entre la quinzième et la seizième gorgée de champagne, où tout homme est un aristocrate. Ce moment échappe au genre humain pour un motif médiocre : les êtres sont si pressés d'atteindre le comble de l'ivresse qu'ils noient ce stade fragile où il leur est donné de mériter la noblesse.
    Le fait du Prince, éd. Albin Michel
  • J'ai toujours su que l'âge adulte ne comptait pas : dès la puberté, l'existence n'est plus qu'un épilogue.
    Le Sabotage amoureux, éd. Albin Michel
  • Y a-t-il encore des esprits assez naïfs pour s'imaginer que les théories servent à être crues ? Les théories servent à irriter les philistins, à séduire les esthètes et à faire rire les autres.
    Le Sabotage amoureux, éd. Albin Michel
  • Un livre, c'est un détonateur qui sert à faire réagir les gens.
    Les Combustibles, éd. Le Livre de Poche
  • 1
  • 2
  • 3
  • »