Citations de Jean d’Ormesson

Jean d'Ormesson
Jean Bruno Wladimir François-de-Paule Le Fèvre d’Ormesson (16 juin 1925 - 5 décembre 2017), est romancier et chroniqueur français, membre de l’Académie française (Crédit photo : Georges Seguin).

" La culture est plus orgueilleuse et plus modeste que tout ce que l'on pourrait imaginer. "

" À ne voir que des gens qui pensent comme soi-même, on risque de voir beaucoup d'imbéciles ! "

" Il est impossible de se faire une idée, même approximative et figurée, de l'origine de cette abstraction portée à l'incandescence que serait un temps en train d'apparaître et de se mettre à couler. Il n'apparaît pas et il ne coule pas pour la raison la plus simple : il n'existe pas. Ou, du moins, il n'existe pas en tant que tel. Il n'est pas une réalité. Il n'a pas d'existence propre. Il n'y a pas de temps vide comme il peut y avoir un espace vide. Le temps n'est rien d'autre qu'une dimension — ou plutôt la dimension — nécessaire et universelle de tout ce qui est appelé à exister à partir du big bang. "

Je dirai malgré tout que cette vie fut belle, éd. Gallimard

" Chacun a le droit, et peut-être le devoir, d'être heureux. [...] Peut-être faut-il rappeler que la recherche frénétique du bonheur ouvre le chemin le plus sûr vers l'échec et le dégoût. Le bonheur n'est pas un but, encore moins une carrière ou une obligation, mais un don gratuit, une surprise ou la récompense de ceux qui ne passent pas leur temps à le cultiver. Le bonheur n'est pas un exercice narcissique et solitaire. Il tombe, comme par hasard, sur la tête et dans le cœur de ceux qui, loin de s'occuper d'eux-mêmes, s'occupent plutôt d'autre chose — et des autres. "

Guide des égarés, éd. Gallimard

" La plus belle histoire du monde, c'est l'histoire de ce monde qui n'existe que parce que nous le rêvons. "

" J'aimais beaucoup ne rien faire. Dans cette activité suprême, j'étais presque excellent. Je ne m'ennuyais jamais. "

" Les honneurs, je les méprise, mais je ne déteste pas forcément ce que je méprise. "

" L'avenir est toujours différent des prévisions les plus sombres : il est quelquefois pire. "

Au plaisir de Dieu, éd. Gallimard

" Le monde change tout le temps, puisqu'il vieillit. Il change surtout parce que les équilibres de la vie ne cessent jamais de se rompre. Ils se rompent, mais on les maintient, plus ou moins artificiellement, à force de lois et d'habitudes, à force de tradition et de volonté. Et puis, tout d'un coup, l'édifice entier, à bout de nerfs et de puissance, s'écroule dans une révolution ou une guerre, dans un cataclysme social d'où ne surnagent, et encore, que des souvenirs ou des mythes. "

Au plaisir de Dieu, éd. Gallimard

" L'amour n'aime pas le passé. L'amour renverse et bouscule, il ne regarde qu'en avant, il est l'ennemi de la tradition. "

Au plaisir de Dieu, éd. Gallimard

" Chacun sait que les années, les mois, les semaines et les jours ne défilent pas au même rythme avant d'aller se jeter dans les abîmes du passé. Le temps est comme la mer : les distances s'y calculent mal. A peine tournez-vous la tête : déjà tout s'évanouit. "

Au plaisir de Dieu, éd. Gallimard

" La tradition n'est pas seulement le souvenir, elle est aussi l'habitude et la répétition, à la limite une routine. C'est pourquoi elle est une force et en même temps une faiblesse. "

Au plaisir de Dieu, éd. Gallimard

" Chacun est prisonnier de sa famille, de son milieu, de son métier, de son temps. "

" Si c'est un grand plaisir d'être reconnu par ses amis, c'est peut-être encore plus flatteur d'être reconnu par ses adversaires. "

" Ne cherchez pas à être sage à tout prix. La folie aussi est une sagesse. "

" Le romantisme, c'est l'introduction de la météorologie dans la littérature. "