Michel Tournier (, est un écrivain et conteur français. Il est l'auteur en particulier de Vendredi ou les Limbes du Pacifique, Grand prix du roman de l'Académie française en 1967 et de Le Roi des aulnes, Prix Goncourt en 1970.
  • Riz : trois lettres, comme dans le mot blé, mais entre ces deux nourritures fondamentales, il y a la distance de deux groupes de civilisations.
    Petites proses
  • Un livre écrit, mais non lu, n'existe pas pleinement. Il ne possède qu'une demi-existence. C'est une virtualité, un être exsangue, vide, malheureux qui s'épuise dans un appel à l'aide pour exister.
    Le Vol du vampire, éd. Gallimard
  • La prodigalité est le seul luxe des pauvres.
    La Goutte d'or, éd. Gallimard
  • En vérité, l'image est bien l'opium de l'Occident. Le signe est esprit, l'image est matière. La calligraphie est l'algèbre de l'âme tracée par l'organe le plus spiritualisé du corps, sa main droite. Elle est la célébration de l'invisible par le visible.
    La Goutte d'or, éd. Gallimard
  • La sainteté est le fait de l'individu solitaire et sans pouvoir temporel.
    Le Roi des Aulnes, éd. Gallimard
  • La photographie promeut le réel au niveau du rêve, elle métamorphose un objet réel en son propre mythe. L'objectif est la porte étroite par laquelle les élus appelés à devenir des dieux et des héros possédés font leur entrée secrète dans mon panthéon intérieur.
  • Car il est clair que la photographie est une pratique d'envoûtement qui vise à s'assurer la possession de l'être photographié.
    Le Roi des Aulnes, éd. Gallimard
  • Il n'y a sans doute rien de plus émouvant dans la vie d'un homme que la découverte fortuite de la perversion à laquelle il est voué.
    Le Roi des Aulnes, éd. Gallimard
  • Il y a deux sortes de femmes. La femme-bibelot que l'on peut manier, manipuler, embrasser du regard, et qui est l'ornement d'une vie d'homme. Et la femme-paysage. Celle-là, on la visite, on s'y engage, on risque de s'y perdre. La première est verticale. La seconde horizontale. La première est volubile, capricieuse, revendicative, coquette. L'autre est taciturne, obstinée, possessive, mémorante, rêveuse.
    Le Roi des Aulnes, éd. Gallimard
  • Je sais maintenant que si la présence d'autrui est un élément fondamental de l'individu humain, il n'en est pas pour autant irremplaçable. Nécessaire certes, mais pas indispensable.
    Vendredi ou les Limbes du Pacifique, éd. Gallimard
  • Procréer, c'est susciter la génération suivante qui innocemment, mais inexorablement, repousse la précédente au néant. [...] L'enfant envoie ses géniteurs au rebut, aussi naturellement qu'il a accepté d'eux ce qu'il lui fallait pour pousser. Dès lors il est vrai que l'instinct qui incline les sexes l'un vers l'autre est un instinct de mort.
    Vendredi ou les Limbes du Pacifique, éd. Gallimard
  • La nudité est un luxe que seul l'homme chaudement entouré par la multitude de ses semblables peut s'offrir sans danger.
    Vendredi ou les Limbes du Pacifique, éd. Gallimard
  • Pour percer le mur de notre cécité et de notre surdité, il faut que les signes nous frappent à coups redoublés. Pour comprendre que tout est symbole et parabole de par le monde, il ne nous manque qu'une capacité d'attention infinie.
    Le Roi des Aulnes, éd. Gallimard
  • Pour approcher le mystère de la création photographique, il est intéressant de réfléchir sur le double sens du mot inventer. Inventer, c'est bien sûr créer, faire sortir du néant. Mais c'est aussi - selon un sens archaïque et qui n'est plus usité que par les juristes - découvrir une chose existant au préalable. L'homme qui déterre un trésor dans son jardin est appelé juridiquement l'inventeur de ce trésor. Le photographe est un inventeur selon ce double sens. Car ce qu'il photographie existait bien avant lui - sinon comment l'aurait-il photographié ? Mais en même temps, par une curieuse magie, il impose sa vision au monde, il l'oblige dirait-on à lui fournir des images qui sans lui n'auraient jamais été.
    Le Crépuscule des masques
  • Le chat semble mettre un point d'honneur à ne servir à rien, ce qui ne l'empêche pas de revendiquer au foyer une place meilleure que celle du chien. Il est un ornement, un luxe.
    Le miroir des idées, Ed. Folio