Citations de Jean Rostand

photo non disponible
Jean Rostand ( - ) est un écrivain, biologiste, historien des sciences français et académicien français.

" La grande faiblesse des régimes de liberté, c'est que chacun y est libre de clamer qu'on ne l'est pas. "

" La biologie nous surprend un peu lorsqu'elle nous apprend que, statistiquement, les femmes les plus belles ne sont pas les plus sottes. "

" Un seul remède, si l'on en peut user : aimer plus fort qu'on ne souffre. "

" La radio n'a pas rendu les hommes plus sots. Mais la bêtise est plus sonore. "

" La beauté, en art, n'est souvent que de la laideur matée. "

" Passé l'enfance, on devrait savoir, une fois pour toute, que rien n'est sérieux. "

" La morale, c'est ce qui reste de la peur quand on l'a oubliée. "

Pensées d'un biologiste, éd. Stock

" Quand j'étais jeune, je plaignais les vieux. Maintenant que je suis vieux, ce sont les jeunes que je plains. "

" Le moins que l'on puisse dire du pouvoir, c'est que la vocation en est suspecte. "

" Le pire inconvénient des actes, c'est qu'ils finissent par agir sur la pensée. "

" La modestie n'est que la résignation de la petitesse ou la sécurité de la grandeur. "

" Ce n'est le goût du luxe qui est condamnable, mais le sentiment d'y avoir droit. "

" Sortant de certaines bouches, la vérité elle-même a mauvaise odeur. "

" Une bonne journée est celle où le passé s'est tenu à peu près tranquille. "

" L'enfer, c'est quand tout sera parfait. "

" Pour frayer un sentier nouveau, il faut être capable de s'égarer. "