• La demi-instruction est ce que l'on a trouvé de mieux pour rendre dangereux les imbéciles.
    Notes et Maximes, éd. Hachette
  • C'est la société d'autrui qui enseigne à l'homme ce qu'il sait.
  • Tous les maux de la classe ouvrière se résument pas ces deux mots : misère et ignorance [...] Or pour sortir de ce dédale je ne vois qu'un moyen, commencer à instruire les femmes, parce que les femmes sont chargées d'instruire les enfants mâles et femelles.
  • L'homme qui veut s'instruire doit lire d'abord, et puis voyager pour rectifier ce qu'il a appris.
  • [...] apprendre est de toutes les activités humaines celle qui requiert le moins l'intervention d'autrui et qui ne se prête pas à la manipulation ; nous ne tenons pas notre savoir, à proprement parler, de l'instruction imposée. Ce serait bien plutôt l'effet d'une participation sans contrainte d'un rapport avec un milieu qui ait un sens. La meilleure façon d'apprendre, pour la plupart des êtres humains, c'est cet accord avec les choses et les êtres, tandis que l'école les force à confondre le développement de leur personnalité et de leurs connaissances avec une planification d'ensemble qui permet la manipulation de l'élève.
    Une société sans école - Ed Seuil
  • [...] l'instruction ne peut être qu'une activité personnelle.
    Une société sans école - Ed Seuil
  • Lorsque l'on veut vraiment apprendre, à moins que l'on ne souffre d'un handicap particulier, la seule aide nécessaire est finalement de voir démontrer ce que l'on voudrait acquérir.
    Une société sans école - Ed Seuil
  • Je me sers des animaux pour instruire les hommes.
  • Il est noble de s’instruire, mais c’est encore plus noble d’instruire les autres, et moins compliqué.
  • Le but de l'instruction n'est pas de faire admirer aux hommes une législation toute faite, mais de les rendre capables de l'apprécier et de la corriger. Il ne s'agit pas de soumettre chaque génération aux opinions comme à la volonté de celle qui la précède, mais de les éclairer de plus en plus, afin que chacun devienne de plus en plus digne de se gouverner par sa propre raison.
    Sur l'instruction publique
  • L'éducation peut être religieuse ; l'instruction doit être laïque. Le domaine de l'éducation, c'est la conscience ; le domaine de l'instruction, c'est la science. Plus tard, dans l'homme fait, ces deux lumières se complètent l'une par l'autre.
    Lettre à M. Trébois, Président de la Société des écoles laïques (1872)
  • Instruisez-vous parce que nous aurons besoin de toute votre intelligence, agitez-vous parce que nous aurons besoin de tout votre enthousiasme, organisez-vous parce que nous aurons besoin de toute votre force.

Thèmes connexes