• L'éducation est une arme puissante pour faire évoluer les mentalités et transcender les différences, et le sport est une source d'inspiration, de dépassement, de tolérance et d'apprentissage du respect de la jeunesse. Ces deux éléments participent à créer une société plus juste et fraternelle.
    Extrait d'un discours prononcé à Mexico
  • L'éducation est l'arme la plus puissante pour changer le monde.
    Un long chemin vers la liberté
  • Le but de toute instruction publique est de rendre à chacun son propre esprit et de l'exercer à son principal usage, qui est de n'avoir égard ni à l'argent, ni à la force, mais seulement au vrai et au juste.
  • L'école devrait toujours avoir pour but de donner à ses élèves une personnalité harmonieuse, et non de les former en spécialiste.
  • Nous passons 15 ans à l'école et pas une fois on ne nous apprend la confiance en soi, la passion et l'amour qui sont les fondements de la vie.
  • Chaque élève a droit aux apports de savoir et de réflexion qui l'aideront dans ce qui est la tâche de toute une vie : devenir celui que l'on choisit d'être. Refuser à certains, sous prétexte qu'ils sont catalogués « mauvais élèves » ou « faits pour le travail manuel », l'accès à un exercice intellectuel aussi fondamental que la philosophie, c'est accepter le découpage de l'humanité en catégories hiérarchisées, c'est-à-dire accepter la barbarie.
    Petite philosophie à l'usage des non-philosophes - Ed. Calmann-Lévy
  • Le rôle de l'école est d'intégrer un petit d'homme dans la communauté humaine, de transformer un individu en une personne. Répétons-le : éduquer c'est é-ducere, c'est conduire un jeune hors de lui-même, le faire exister dans les échanges qu'il vit avec les autres.
    Petite philosophie à l'usage des non-philosophes - Ed. Calmann-Lévy
  • L'éducation est semblable à un art ; elle est une création perpétuelle qui progresse en provoquant des rencontres toujours nouvelles. [...] Le système éducatif peut donc être défini comme le lieu où l'on enseigne et où l'on pratique l'art de la rencontre.
    Mon utopie, éd. Stock
  • Le risque est grand que l'on réfléchisse à l'éducation avec une mentalité d'ingénieur s'efforçant de produire des objets définis avec précision, ou avec un regard d'économiste, de comptable, s'efforçant de dégager la meilleure rentabilité.
    Mon utopie, éd. Stock
  • [...] l'éducation n'a nul besoin de palmarès. À quoi peut bien servir le constat que l'élève X est « meilleur » que l'élève Y ? Ce besoin est arbitrairement suggéré par la société, qui propose en effet à chacun de se contenter du confort intellectuel qu'apporte la soumission à de multiples hiérarchies. Elle nous fait admettre qu'un parcours de vie se résume à un enchaînement de sélections. Pour jouer véritablement son rôle, l'école devrait tout au contraire tenir compte du potentiel créateur de chacun.
    Mon utopie, éd. Stock
  • Notre société est telle que l'horizon du système scolaire se borne à des classements, mais le véritable objectif devrait être en permanence de progresser, d'être meilleur que soi-même et non meilleur que les autres.
    Le compte à rebours a-t-il commencé ? - Ed. Stock
  • Comment se fait-il que les petits enfants étant si intelligents, la plupart des hommes soient si bêtes ? Cela doit tenir à l'éducation.
  • L'éducation ne rend pas plus malin !
    Le Pavillon des cancéreux
  • Éducation : Ce qui révèle, dans les manières et les façons d'un imbécile, son manque d'intelligence.
    Dictionnaire du Diable
  • Il n'y a de bonnes leçons que celles qui sont données avec amour.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • ...
  • 8
  • »