• Le monde change, et avec lui les hommes et la France elle-même. Seul l'enseignement français n'a pas encore changé. Cela revient à dire qu'on apprend aux enfants de ce pays à vivre et à penser dans un monde déjà disparu.
  • C'est le rôle essentiel du professeur d'éveiller la joie de travailler et de connaître.
    Comment je vois le monde, éd. Flammarion
  • L'enseignement devrait être ainsi : celui qui le reçoit le recueille comme un don inestimable mais jamais comme une contrainte pénible.
    Comment je vois le monde, éd. Flammarion
  • Enseigner à lire, telle serait la seule et la véritable fin d'un enseignement bien entendu ; que le lecteur sache lire et tout est sauvé.
    Pensées, éd. Gallimard
  • Quand un élève vous dit qu'il n'aime pas lire, il ne sait pas ce qu'il dit. Si vous le croyez, il est foutu et vous aussi comme professeur.
  • Nous autres « pédagogues » sommes usuriers pressés. Détenteurs du Savoir, nous le prêtons contre intérêts. Il faut que ça rende. Et vite! Faute de quoi, c'est de nous-mêmes que nous doutons.
    Comme un roman, éd. Gallimard
  • Mais c'est cela, enseigner : c'est recommencer jusqu'à notre nécessaire disparition de professeur.
    Chagrin d'école, éd. Gallimard
  • Le savoir est d'abord charnel. Ce sont nos oreilles et nos yeux qui le captent, notre bouche qui le transmet. Certes, il nous vient des livres, mais les livres sortent de nous. Ça fait du bruit, une pensée, et le goût de lire est un héritage du besoin de dire.
    Chagrin d'école, éd. Gallimard
  • C'est peut-être cela, enseigner : en finir avec la pensée magique, faire en sorte que chaque cours sonne l'heure du réveil.
    Chagrin d'école, éd. Gallimard
  • Il suffit d'un professeur - un seul - pour nous sauver de nous-mêmes et nous faire oublier tous les autres.
    Chagrin d'école, éd. Gallimard
  • Diplôme : Signe de science. Ne prouve rien.
    Dictionnaire des idées reçues
  • L'enseignement est un autre soleil pour ceux qui le reçoive.
  • L'école est une institution fondée sur l'axiome que l'éducation est le résultat d'un enseignement.
    Une société sans école - Ed Seuil
  • [...] ceux qui sont capables de faire la démonstration d'un savoir particulier seraient beaucoup plus nombreux si nous faisions confiance à des êtres qui ne soient pas nécessairement des enseignants de métier.
    Une société sans école - Ed Seuil
  • L'enseignement obligatoire semble miner la volonté personnelle.
    Une société sans école - Ed Seuil
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • »