Edgar Morin, de son vrai nom Edgar Nahoum, né le , est un sociologue et philosophe français.
  • L'erreur la plus grave vient chez ceux qui se croient infaillibles.
  • On vit dans l'illusion d'un progrès de la connaissance par l'accroissement quantitatif des informations, mais la connaissance a régressé qualitativement dans son incapacité à relier ces informations.
  • Ce qu'est l'histoire : des émergences et des effondrements, des périodes calmes et des cataclysmes, des bifurcations, des tourbillons, des événements inattendus.
  • L'incapacité de tirer les leçons de l'expérience, l'incapacité de modifier des schèmes mentaux, la sélection de faux problèmes et de faux critères, l'oubli des fins dans l'usage des moyens ou l'ignorance des moyens adaptés aux fins, suscitent des formes multiples d'aveuglement
  • Le problème n'est pas que vous n'ayez pas été éduqué. Le problème est que vous avez été éduqué juste assez pour croire ce qu'on vous a enseigné, mais pas assez pour remettre en cause tout ce qu'on vous a dit.
  • La bureaucratie est la maladie dégénérative des administrations, elle est universellement répandue et fait plus de ravages que les virus.
  • Si l'on considère les pouvoirs que donnent les manipulations génétiques, comment ne pas imaginer la puissance qu'elles pourraient offrir à un nouveau totalitarisme.
    Les grands entretiens du Monde, mai 1994
  • Si la politique sait qu'elle n'est pas maîtresse du résultat de ses actions, alors elle peut avoir une pratique beaucoup plus raisonnable et intelligente, et elle sait prendre consciemment des risques.
    Les grands entretiens du Monde, mai 1994
  • La pensée est une stratégie cognitive qui se développe en confrontant certitudes et incertitudes.
    Les grands entretiens du Monde, mai 1994
  • Tout progrès de la connaissance nous révèle un mystère, une énigme.
    Les grands entretiens du Monde, mai 1994
  • La pensée complexe comporte la prise de conscience d'un inachèvement du savoir et, plus fondamentalement encore, d'une limitation des possibilités du cerveau et de l'esprit humains.
    Les grands entretiens du Monde, mai 1994
  • La culture, c'est ce qui relie les savoirs et les féconde.
  • L'homme est un être culturel par nature parce qu'il est un être naturel par culture.
    Le Paradigme perdu : la nature humaine
  • Les idées existent par et pour l'homme, mais l'homme existe aussi par et pour les idées. Nous ne pouvons bien nous en servir que si nous savons aussi les servir.
  • On ne regarde pas le monument, on le photographie. On se photographie soi-même aux pieds des géants de pierre. La photographie devient l'acte touristique lui-même, comme si l'émotion cherchée n'avait de prix que pour le souvenir futur : l'image sur pellicule, riche d'une puissance de souvenir au carré.
    Le Cinéma ou L'Homme imaginaire
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • ...
  • 7
  • »