• La civilisation industrielle, en supprimant la beauté naturelle, en la couvrant sur de longs espaces par le déchet industriel crée et suscite les besoins artificiels. Elle fait que la pauvreté ne peut plus être vécue et supportée.
    Carnets, III, (1951-1959), éd. Gallimard
  • Une civilisation qui s'avère incapable de résoudre les problèmes que suscite son fonctionnement est une civilisation décadente.
  • Ce que les hommes appellent civilisation, c'est l'état actuel des mœurs et ce qu'ils appellent barbarie, ce sont les états antérieurs. Les mœurs présentes, on les appellera barbares quand elles seront des mœurs passées.
    Sur la pierre blanche
  • Qu'on le veuille ou non, l'heure est venue ou d'être citoyen du monde ou de voir périr toute civilisation.
    Trente ans de vie sociale, 1897-1924
  • Une civilisation repose sur ce qui est exigé des hommes, et non sur ce qui leur est fourni.
  • Une civilisation où l'homme est respecté au-delà de ses idées. Voilà ma civilisation.
  • Une civilisation [...] est d'abord, dans l'homme, désir aveugle d'une certaine chaleur. L'homme, ensuite, d'erreur en erreur, trouve le chemin qui conduit au feu.
    Terre des hommes, éd. Gallimard
  • L'être humain est, au fond, un animal sauvage et effroyable. Nous le connaissons seulement dompté et apprivoisé par ce que nous appelons la civilisation.
    Parerga et Paralipomena
  • Une civilisation, c'est comme un bonsaï. Il suffit d'un instant d'inattention pour qu'une catastrophe survienne.
    L'Arbre des possibles, éd. Le Livre de Poche
  • Les forêts précèdent les peuples, les déserts les suivent.
  • Avec la civilisation, on passe du problème de l'homme des cavernes au problème des cavernes de l'homme.
    Le Vif du sujet, éd. Le Seuil
  • La valeur d'une civilisation se mesure à ce qu'elle sait non créer, mais entretenir.
    Notes et Maximes, éd. Hachette
  • Une civilisation débute dans le mythe et finit dans le doute.
  • La civilisation a rendu l'homme sinon plus sanguinaire, en tout cas plus ignoblement sanguinaire que jadis.
    Mémoires écrits dans un souterrain
  • On ne comprendra rien à la civilisation moderne si l'on n'admet pas d'abord qu'elle est une conspiration universelle contre toute espèce de vie intérieure.

Thèmes connexes