• Celui qui suit la foule n'ira jamais plus loin que la foule qu'il suit. Celui qui marche seul peut parfois atteindre des lieux que personne n'a jamais atteints !
  • Il n'est pas donné à chacun de prendre un bain de multitude : jouir de la foule est un art.
    Le spleen de Paris, Les foules (posthume, 1869)
  • Qui épouse facilement la foule connaît des jouissances fiévreuses.
    Le spleen de Paris, Les foules (posthume, 1869)
  • La foule est un être collectif qui se forme dans certaines conditions psychologiques et démographiques, les individus deviennent cellules dans un organisme poly-cellulaire qui se déchaîne dans la ferveur, la fureur ou la panique.
  • Dans la solitude, le solitaire se ronge le cœur ; dans la multitude, c'est la foule qui le lui ronge. Choisis donc !
    Humain, trop humain
  • Céder une fois à la foule, c'est lui donner conscience de sa force et se condamner à lui céder toujours.
    Psychologie des foules
  • S'il y avait moins de monde dans la foule, il y aurait plus de place pour chacun.
    Les pensées, éd. Le Cherche midi
  • Plus grande est la foule, plus aveugle est son cœur.
    Néméennes
  • Partout où la foule va, courez dans l'autre direction. Elle a toujours tort.
  • Marcher dans la foule signifie ne jamais aller plus vite que les autres, ne jamais traîner la jambe, ne jamais rien faire qui risque de déranger l'allure du flot humain.
    Moon Palace, éd. Actes Sud
  • Une foule, c'est quoi ? c'est rien, des pécores inoffensives si on leur cause yeux dans les yeux. Mais mis ensemble, presque collés les uns sur les autres, dans l'odeur des corps, de la transpiration, des haleines, la contemplation des visages, à l'affût du moindre mot, juste ou pas, ça devient de la dynamite, une machine infernale, une soupière à vapeur prête à péter à la gueule si jamais on la touche.
    Les âmes grises, éd. Stock
  • Il faut suivre la foule pour la diriger. Lui tout céder pour tout lui reprendre.
  • Il faut suivre la foule pour la diriger. Lui tout céder pour tout lui reprendre.