Citations de Publilius Syrus

photo non disponible
Publilius Syrus, orthographié également Publius Syrus (né vers 85 av. J.-C. et décédé à une date inconnue après 43 av. J.-C.) est un poète latin, esclave originaire de Syrie, éduqué puis affranchi par son maître.

" Le lendemain s'instruit aux leçons de la veille. "

" L'homme meurt autant de fois qu'il perd l'un des siens. "

" Qui plaide pour un innocent est toujours assez éloquent. "

" C'est encore accorder quelque chose que de refuser avec grâce. "

" L'âme de l'homme obtient tout ce qu'elle s'ordonne. "

" N'accuse point la mer à ton second naufrage. "

" Qui ne sait pas rendre un service n'a pas le droit d'en demander. "

" A l'indigent manque beaucoup ; Mais à l'avare manque tout. "

" Tout vaut ce qu'un client est prêt à payer. "

" Avoir l'air d'être heureux n'est pas le bonheur, l'homme véritablement heureux l'est au fond du cœur. "

" Vaincre la colère, c'est triompher de son plus grand ennemi. "

" Ce que l'on craint arrive plus facilement que ce qu'on espère. "

" On ne saurait être sage quand on aime, ni aimer quand on est sage. "

" Ne perds pas espoir. Quand le soleil se couche, les étoiles apparaissent. "

" Beaucoup de gens reçoivent des conseils. Seuls les sages en profitent. "

" L'audace donne du courage et l'hésitation amplifie la peur. "