• Puisque le prolétaire, le travailleur manuel, l'homme de peine, est le représentant historique du dernier esclavage sur terre, son émancipation est l'émancipation de tout le monde, son triomphe est le triomphe final de l'humanité.
    L'Empire knouto-germanique...
  • Si l'esclavage n'est pas mauvais, rien n'est mauvais.
    Lettre à G. Hodges, 1864
  • Je suis persuadé que cette nation ne saurait subsister éternellement divisée entre l'esclavage et la liberté.
    Discours à Springfield, 16 juin 1858
  • C'est au nom de la liberté que les gens manifestent pour avoir le droit de rester esclaves. C'est au nom de l'amour de leur patrie ou de leur religion qu'ils tuent leur prochain. Ils n'aiment pas ceux qui les libèrent et leur ouvrent les yeux, ils adorent ceux qui les terrorisent et les abreuvent de mensonges.
    Le Miroir de Cassandre, éd. Albin Michel
  • Il y a des discours pour se donner bonne conscience, dire qu'on aime la liberté et qu'on ne veut plus de chefs, mais si on regarde l'Histoire, c'est le contraire. Les humains aiment être esclaves et ils vénèrent leur chef. Et plus leurs chefs sont effrayants plus ils se sentent protégés.
    Nous, les dieux, éd. Le Livre de Poche
  • La morale du travail est la morale des esclaves et le monde moderne n'a aucun besoin de l'esclavage.
  • Le salaire n'est que l'esclavage prolongé.
  • Est-il dans la création un être plus esclave que n'est l’homme ?
  • L'esclavage humain a atteint son point culminant à notre époque sous la forme du travail librement salarié.
    Bréviaire du révolutionnaire
  • On dit parfois que l'homme est un animal religieux. Le système l'a défini une fois pour toutes un animal économique, non seulement l'esclave mais l'objet, la matière presque inerte, irresponsable, du déterminisme économique, et sans espoir de s'en affranchir, puisqu'il ne connaît d'autre mobile certain que l'intérêt, le profit. Rivé à lui-même par l'égoïsme, l'individu n'apparaît plus que comme quantité négligeable, soumise à la loi des grands nombres ; on ne saurait prétendre l'employer que par masses, grâce à la connaissance des lois qui le régissent. Ainsi le progrès n'est plus dans l'homme, il est dans la technique, dans le perfectionnement des méthodes capables de permettre une utilisation chaque jour plus efficace du matériel humain.
    La France contre les robots, éd. Le Castor Astral
  • Celui qui excelle à employer les hommes se met au-dessous d'eux.
  • Il n'y a pas au monde de pire malheur que la servitude.
    Ajax
  • L'esclavage n'a jamais été aboli, il a seulement été élargi pour y inclure tout le monde.