Citations de Friedrich Nietzsche

Friedrich Nietzsche
Friedrich Wilhelm Nietzsche ( - ) est un philosophe et philologue allemand. Peu reconnu de son vivant, il est aujourd'hui considéré comme un philosophe qui eut une grande influence sur la pensée du XXe siècle.

" Le langage est-il l'expression adéquate de toutes les réalités ? "

" Ce qu'on fait par amour l'est toujours par-delà le bien et le mal. "

" Danse avec les pieds, avec les idées, avec les mots, et dois-je aussi ajouter que l'on doit être capable de danser avec la plume. "

" Il est difficile de vivre avec des humains, parce qu'il est difficile de se taire. "

" Le christianisme a donné du poison à boire à Éros. Il n'en est pas mort, mais il a dégénéré en vice. "

" Prêcher la chasteté est une incitation publique à la contre-nature, mépriser la vie sexuelle, la souiller par la notion d'impureté, tel est le vrai péché contre l'esprit sain de la vie. "

" Nos défauts sont les yeux avec lesquels nous voyons l'idéal. "

" Il est difficile de vivre avec les hommes, puisqu'il est difficile de garder le silence. "

Ainsi Parlait Zarathoustra

" Une âme délicate est gênée de savoir qu'on lui doit du remerciement, une âme grossière, de savoir qu'elle en doit. "

" Mieux que l'homme, la femme comprend les enfants, mais l'homme est plus enfant que la femme. "

Ainsi Parlait Zarathoustra

" Dans la vengeance et en amour, la femme est plus barbare que l'homme. "

" L'homme est quelque chose qui doit être surmonté. "

Ainsi parlait Zarathoustra

" Le futur appartient à celui qui a la plus longue mémoire. "

" Il est possible de vivre sans se souvenir et de vivre heureux, comme le démontre l'animal, mais il est impossible de vivre sans oublier. "

La Généalogie de la morale

" Le droit des autres est une concession faite par notre sentiment de puissance au sentiment de puissance de ces autres. "

Aurore

" L'effort des philosophes tend à comprendre ce que les contemporains se contentent de vivre. "

La Naissance de la philosophie à l'époque de la tragédie grecque, éd. Gallimard