Christian Bobin

photo non disponible
Christian Bobin est un écrivain français né le .

" Quand on aime quelqu'un, on a toujours quelque chose à lui dire ou à lui écrire, jusqu'à la fin des temps. "

" Il n'y a pas de plus grande joie que de connaître quelqu'un qui voit le même monde que nous. "

" Tout le mal dans cette vie provient d'un défaut d'attention à ce qu’elle a de faible et d'éphémère. "

" La moindre joie ouvre sur l'infini. "

" Le silence est la plus haute forme de la pensée, et c'est en développant en nous cette attention muette au jour, que nous trouverons notre place dans l'absolu qui nous entoure. "

" On lit comme on aime, on entre en lecture comme on tombe amoureux : par espérance, par impatience. Sous l'effet d'un désir, sous l'erreur invincible d'un tel désir : trouver le sommeil dans un seul corps, toucher au silence dans une seule phrase. "

Une petite robe de fête

" Si on veut transmettre quelque chose dans cette vie, c'est par la présence bien plus que par la langue et par la parole. La parole doit venir à certains moments, mais ce qui instruit et ce qui donne, c'est la présence. "

" Lire et écrire sont deux points de résistance à l'absolutisme du monde. "

" Il nous faut devenir adultes pour comprendre que les adultes n'existent pas et que nous avons été élevés par des enfants que l'armure de nos rires rendaient faussement invulnérables. "

" La prétention empêche de voir plus loin que soi. "

" Lire, c'est s'éloigner de soi dans le silence. "

" Ce qui ne peut danser au bord des lèvres s'en va hurler au fond de l'âme. "

" C'est en vain qu'on cherche au loin son bonheur quand on oublie de le cultiver soi-même. "

" Voir, entendre, aimer. La vie est un cadeau dont je défais les ficelles chaque matin, au réveil. "

Vie

" Les hommes c'est comme tout le monde, les femmes c'est comme personne. "