Martin Luther King ( - ) est un pasteur baptiste afro-américain, prix Nobel de la paix en 1964 pour sa lutte non violente contre la ségrégation raciale aux États-Unis et pour la paix.
  • La sagesse de l'expérience devrait nous persuader que la guerre est obsolète.
  • Il ne s'agit plus de choisir entre la violence et la non-violence en ce monde, mais entre la non-violence et la non-existence.
  • Si on part du principe que la vie vaut d'être vécue, que l'humanité a le droit de survivre, il faut trouver une alternative à la guerre.
  • Ni la haine ni l'amertume ne peuvent guérir la peur ; l'amour seul le peut. La haine paralyse la vie ; l'amour la libère. La haine embrouille la vie ; l'amour la rend harmonieuse. La haine l'assombrit ; l'amour l'illumine.
  • La haine engendre la haine ; la violence engendre la violence.
  • Au bout du compte, ce qui donne la mesure d'un être humain, ce n'est pas son attitude lors de moments agréables, confortables, mais celle qu'il adopte à l'heure des défis et de la controverse.
    De l'art d'être un bon voisin, 1956
  • Le passé est jonché des ruines des régimes tyranniques. Chaque ruine reflète non seulement les erreurs de l'homme, mais aussi sa capacité à les surmonter.
  • Le pardon n'est pas un acte occasionnel, mais une attitude permanente.
  • Le courage affronte la peur et ainsi la domine. La lâcheté réprime la peur et ainsi se laisse dominer par elle. L'homme courageux reste enthousiaste, même dans une situation désespérante ; le lâche, écrasé par les incertitudes de l'existence, perd le goût de vivre.
    Antidotes For Fear
  • Tout ce qui est fait de grand dans le monde est fondé sur l'espoir.
  • Croyez en vos rêves et ils se réaliseront peut-être. Croyez en vous et ils se réaliseront sûrement.
  • La véritable grandeur d'un homme ne se mesure pas à des moments où il est à son aise, mais lorsqu'il traverse une période de controverses et de défis.
  • Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l'espoir pour l'éternité.
  • Avoir la foi, c'est monter la première marche quand on ne voit pas la fin de l'escalier.
  • Celui qui accepte le mal sans lutter contre lui coopère avec lui.
  • «
  • 1
  • 2
  • 3
  • »

Auteurs similaires