• Pourquoi suis-je un artiste et non un philosophe ? C'est que je pense selon les mots et non selon les idées.
    Carnets, II, 1942-1951, éd. Gallimard
  • L'artiste se forge dans cet aller retour perpétuel de lui aux autres, à mi-chemin de la beauté dont il ne peut se passer et de la communauté à laquelle il ne peut s'arracher.
    Discours d'acceptation du Prix Nobel, 10 décembre 1957
  • Ce que je retrouve toujours au long des années, au cœur de mon attitude, le refus de disparaître du monde, de ses joies, de ses plaisirs, de ses souffrances, et ce refus a fait de moi un artiste
    Carnets III (1951-1959)
  • L'artiste doit aimer la vie et nous montrer qu'elle est belle. Sans lui, nous en douterions.
    Le Jardin d'Epicure
  • Le premier acte, conscient ou non, du peintre comme de tout artiste, c'est de changer la fonction des objets.
  • Tout le monde porte en soi la possibilité de la connaissance de la réalité. L'artiste ne fait qu'aider à éveiller en nous cette faculté qui sommeille.
    L'art contre l'esthétique - Ed. galilée
  • Le monde a besoin de ceux qui ont vocation à tenter de réveiller la conscience du monde à l'intérieur du monde.
    L'art contre l'esthétique - Ed. galilée
  • L'artiste a droit à toutes sortes d'illusions, de fabulations, de mythes... pour atteindre son but. Il serait ridicule de réduire sa « méthodologie » à la logique des intellectuels et aux constructions théoriques considérées comme normale.
    L'art contre l'esthétique - Ed. galilée
  • Quand un bon sculpteur modèle des corps humains, il ne représente pas seulement la musculature, mais aussi la vie qui les réchauffe.
  • Les vrais artistes trouvent leur force dans ce qui les accable. D'un empêchement à vivre ils font une grâce.
    Fil Twitter de Christian Bobin
  • Le but de l'artiste est de devenir l'autre. Il a un miroir à la place du visage. La beauté de l'art, c'est de passer du plus personnel au plus collectif.
    Philosophie Magazine - n°70 juin 2013
  • Mon métier c'est de poser des questions. À la différence de nombreux philosophes, je ne pense pas avoir de réponse. Je ne pose pas de questions en mots, mais avec des émotions visuelles ou sonores.
    Philosophie Magazine - n°70 juin 2013
  • Je raconte des paraboles, pas par les mots, mais par des signes, des images et des sons. [...] Parce que les formes sont plus floues que les mots, chacun peut plus facilement terminer l'histoire, la prendre pour lui-même.
  • Plus on travaille, plus on disparaît et plus on devient son oeuvre. Je pense que le désir d'un artiste, c'est de devenir son oeuvre. Finalement, on joue sa propre vie pour la vivre réellement : on joue la tristesse, on joue le bonheur. On est montreur, on n'est que montreur, on n'a plus de vie tout comme un acteur de théâtre.
    Catalogue de l'exposition Christian Boltanski Faire son temps, Centre Pompidou 2019
  • Les scientifiques sont arrêtés par l'idée de l'absurde, de l'hérésie scientifique, l'artiste rien ne l'arrête, il n'est pas embarrassé par la science.
    Luna-Park
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • »