• Ce que le cinéma peut faire de mieux que la littérature ou le théâtre parlé, c'est d'être fantastique...
    Where are the Movies Moving ? dans Essays Old and New (1926)
  • Il vaut mieux partir d'un cliché que d'y finir.
  • Un film n'est pas une tranche de vie, c'est une tranche de gâteau.
  • Dans les longs métrages, le réalisateur est Dieu. Dans les films documentaires, Dieu est le réalisateur.
  • Le seul moyen que j'ai de me débarrasser de mes peurs est de faire des films sur elles.
  • Il existe quelques règles de mise en scène, comme il existe des règles de grammaire. Connaître la grammaire ne fait pas de vous un Victor Hugo, le même raisonnement vaut pour le cinéma.
  • Pourquoi a-t-on inventé le cinéma ? Pour persuader les gens que la vie a la forme d'une histoire. Pour prétendre que, parmi les événements désordonnés que nous subissons, il y a un début, un milieu, une fin. Ça remplace les religions, le cinéma, ça met de l'ordre dans le chaos, ça introduit de la raison dans l'absurde.
    La Femme au Miroir
  • Le cinéma ne dit pas autrement les choses, il dit autre chose.
  • La mystique et le cinématographe ont comme vocation la connaissance de ce qui caché dans le visible.
    Poétique du cinématographe
  • Si le monde est une ombre sur le mur de la caverne, il n'y a de nos jours que le cinématographe qui, en captant cette ombre, et non en l'imitant, nous permet de remonter jusqu'à la réalité de l'Idée.
    Poétique du cinématographe
  • Tous les français ont deux métiers : le leur et critique de cinéma.
  • Lorsque nous nous trouvons en face d'un créateur digne de ce nom, nous ne pouvons que tourner autour de son film comme un papillon de nuit autour d'une lumière.
  • Le cinéma c'est de l'art de faire faire de jolies choses à de jolies femmes.
  • Le cinéma est un mélange parfait de vérité et de spectacle.
  • Si le cinéma muet nous a apporté des grands tempéraments visuels- Murnau, Eisenstein, Dreyer, Hitchcock – le cinéma parlant n'en a amené qu'un seul. Un seul cinéaste dont le style est immédiatement reconnaissable sur trois minutes de film, et son nom est Orson Welles.
    Orson Welles, éd. Cahiers du cinéma
  • 1
  • 2
  • 3
  • »

Thèmes connexes