• Le nationalisme est une maladie infantile. C'est la rougeole de l'humanité.
  • Le patriotisme, c'est aimer son pays. Le nationalisme, c'est détester celui des autres.
  • Être patriote, c'est croire que votre pays a raison parce que vous y êtes né.
  • J'entends avant tout par nationalisme cette façon d'imaginer que les hommes peuvent être l'objet d'une classification semblable à celle des insectes, et que des millions ou des dizaines de millions d'entre eux peuvent ainsi être, en bloc et avec une parfaite assurance, étiquetés comme bons ou mauvais. […] Le nationalisme est indissociable de la soif de pouvoir. Le souci constant de tout nationaliste est d'acquérir plus de pouvoir et de prestige non pour lui-même mais pour la nation ou l'entité au profit de laquelle il a choisi de renoncer à son individualité propre.
    Notes sur le nationalisme
  • Le nationalisme est la culture de l'inculte, la religion de l'esprit de clocher et un rideau de fumée derrière lequel nichent le préjugé, la violence et souvent le racisme.
    Les enjeux de la liberté, Ed. Gallimard
  • N'est-ce pas la vertu première du nationalisme que de trouver pour chaque problème un coupable plutôt qu'une solution ?
    Les Identités meurtrières, éd. Grasset