• Très souvent, le raciste s'aime beaucoup. Il s'aime tellement qu'il n'a plus de place dans son cœur pour les autres, d'où son égoïsme.
    Le racisme expliqué à ma fille, éd. du Seuil
  • Les discours racistes sont tous les mêmes : de la haine, de l'arrogance et un immense complexe d'infériorité qui cherche à se combler par la mort et les massacres.
    L'auberge des pauvres
  • Le racisme quand il ne tue pas tend à blesser l'être dans ce qu'il a de plus profond.
    La plus haute des solitudes
  • On est toujours l'étranger de quelqu'un. Apprendre à vivre ensemble, c'est cela lutter contre le racisme.
    Le racisme expliqué à ma fille, éd. du Seuil
  • Il y a quand même moins d'étrangers que de racistes en France.
  • Dieu a créé les gens en technicolor. Dieu n'a jamais fait de différence entre un noir, un blanc, un bleu, un vert ou un rose.
  • Le racisme, d'où qu'il vienne, est un crime du cœur et de l'esprit. Il abaisse, il salit, il détruit.
  • J'ai dans le sang le dégoût et la haine du racisme sous toutes ses formes.
    Extrait du discours d'adieu à l'université d'Oxford (1959)
  • Il n'y a plus de races sinon celle, proliférante, des racistes qui pullulent comme vermine à rééduquer.
    Un racisme imaginaire : la querelle de l'islamophobie, éd. Grasset-Fasquelle
  • Tout ce qui distingue les hommes finit par les opposer. Le moindre désaccord ou malaise est retraduit en disqualification raciale : dès qu'une personne se sent agressée, ne serait-ce que d'un regard ou d'une formule, elle peut vous accuser, pointer sur vous un doigt vengeur.
    Un racisme imaginaire : la querelle de l'islamophobie, éd. Grasset-Fasquelle
  • On est dans une époque de cruauté. On ne veut pas comprendre que nous sommes tous des migrants, des étrangers, les étrangers des autres peuples du monde. On est cruels, alors que la France est historiquement le pays où il y a eu le plus de mélange de peuples.
    Interview, Le Monde du 9 juillet 2017
  • Tout raciste est un criminel. On ne peut pas le qualifier autrement. Et lorsque vous manifestez contre le racisme, vous avez la loi pour vous.
    Extrait d'un discours prononcé à Cleveland, 3 avril 1964
  • Le racisme n'est pas une opinion c'est un délit.
  • Doit-on dire un noir ou un homme de couleur ? Tout ceci n'est pas clair.
    Pensées, provoc et autres volutes, éd. Livre de Poche
  • Les gens ont toujours cru que je n'avais pas cédé ma place parce que j'étais fatiguée. Ce n'est pas vrai. Je n'étais pas fatiguée physiquement. J'étais surtout fatiguée de devoir capituler.
  • «
  • 1
  • 2
  • 3
  • »