• Le romantisme remplace la beauté par le sublime…
    La Tête d'obsidienne
  • Depuis le Romantisme, le tronc principal de la pensée, de l'art et de la poésie a finalement été formé par les indisciplinés, les rebelles, les hétérodoxes, les hérétiques...
    L'art contre l'esthétique - Ed. galilée
  • Le romantisme, c'est l'introduction de la météorologie dans la littérature.
  • Il en est du romantisme fiévreux comme de la moule pas fraîche : quand on en abuse, ça fait mal au cœur.
  • Le romantisme, tant de fois mal défini, n'est, à tout prendre, et là sa définition réelle, si l'on ne l'envisage que sous son côté militant, que le libéralisme en littérature. [...] Le libéralisme littéraire ne sera pas moins populaire que le libéralisme politique.
  • Une certaine sentimentalité peut, au même titre qu'un certain romantisme, être considérée comme un excellent matériau révolutionnaire.
  • Qu'est-ce qu'on appelle romantisme aujourd'hui ? Au fond, c'est une manifestation de l'émotion qui vous bouleverse de tristesse ou de larmes de bonheur, voilà tout. Moi, je suis sans doute romantique puisque je suis ému par un rien…
    Boomerang, France Inter, 25 décembre 2020