Edgar Morin

photo non disponible
Edgar Morin, de son vrai nom Edgar Nahoum, né le , est un sociologue et philosophe français.

" Avec la civilisation, on passe du problème de l'homme des cavernes au problème des cavernes de l'homme. "

Le Vif du sujet, éd. Le Seuil

" À la doctrine qui répond à tout, plutôt la complexité qui pose question à tout. "

Penser mieux maintenant !, éd. Play Bac

" Ce n'est pas seulement notre ignorance, c'est notre connaissance qui nous aveugle. "

" Tout commence, toujours, par une innovation, un nouveau message déviant, marginal, modeste, souvent invisible aux contemporains. "

" Toute réflexion sur l'avenir nous apporte, plutôt que des certitudes en réponse à nos incertitudes d'avenir, des incertitudes en réponse à nos certitudes présentes. "

L'Avenir de la vie, ed. Seghers

" Qu'est-ce que l'amour ? C'est le comble de l'union de la folie et de la sagesse. "

" On n'est pleinement humain que si adulte on a gardé, de l'enfance les tendresses, les curiosités, les jeux et de l'adolescence les aspirations. "

Fil Twitter d'Edgar Morin

" À force de sacrifier l'essentiel à l'urgence, on finit par oublier l'urgence de l'essentiel. "

" Le ressentiment est de la mémoire infectée. "

" L'homme porte le mystère de la vie qui porte le mystère du monde. "

Vie

" Une société ne peut progresser en complexité que si elle progresse en solidarité. "

" Les croyances et les idées ne sont pas seulement des produits de l'esprit, ce sont aussi des êtres d'esprit ayant vie et puissance. Par là elles peuvent nous posséder. "

" Dans la photographie, c'est évidemment la présence qui donne vie. La première et étrange qualité de la photographie est la présence de la personne ou de la chose pourtant absente. "

Le Cinéma ou L'Homme imaginaire

" Les besoins du culte familial n'ont-ils pas trouvé, dans la photographie, la représentation exacte de ce qu'amulettes et objets réalisaient d'une façon imparfaitement symbolique : la présence de l'absence ? "

Le Cinéma ou L'Homme imaginaire

" On ne regarde pas le monument, on le photographie. On se photographie soi-même aux pieds des géants de pierre. La photographie devient l'acte touristique lui-même, comme si l'émotion cherchée n'avait de prix que pour le souvenir futur : l'image sur pellicule, riche d'une puissance de souvenir au carré. "

Le Cinéma ou L'Homme imaginaire