Citations de Philippe Geluck

Philippe Geluck
Philippe Geluck, né le 7 mai 1954, est un auteur de bande dessinée, humoriste, chroniqueur et animateur de télévision belge. Il s'est fait connaître en créant, pour le quotidien belge francophone Le Soir en 1983, le personnage de bande dessinée Le Chat. Pour en savoir plus, voir le site officiel de l'auteur

" Je bouffe de temps en temps des asticots pour assouvir un sentiment de vengeance par anticipation. "

" Quand tu es devenu vieux, tu as tout le temps que tu veux pour faire tout ce que tu es devenu incapable de faire. "

" Pour être le meilleur, il suffit parfois que les autres soient moins bons. "

" Dans la vie, le passé c'est de la vie qui est déjà morte. "

" Quitte à être réincarné, autant que ce soit en moi, comme ça mes vêtements pourront resservir. "

" Quand je dis que ma richesse est intérieure, je veux dire que mon argent est dans un coffre. "

" Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche. "

" Beaucoup de gens sont malades quand ils sont vieux... C'est triste... D'un autre côté, ça les occupe. "

" Se rendre compte qu'on est un imbécile est un signe d'intelligence. "

" Dieu a tout créé. Dieu a créé le racisme. Mais Dieu a aussi créé l'antiracisme. Avec tout le respect que je lui dois, Dieu est un sacré fouteur de merde. "

" Etre vieux, c'est être jeune depuis plus longtemps que les autres. "

" Je suis content de ma bagnole, peut-on appeler ça de l'auto-satisfaction ? "

" Un père spirituel n'est pas forcément un papa rigolo. "

" Pour voir qu'il fait noir, on n'a pas besoin d'être une lumière. "