• On n'a pas deux cœurs, l'un pour l'homme, l'autre pour l'animal. On a du cœur ou on n'en a pas.
  • Tant qu'on a pas aimé un animal, une partie de notre âme reste endormie.
  • Les animaux possèdent la beauté sans vanité, force sans indolence, courage sans férocité et toutes les vertus de l'homme sans ses vices.
  • L'attention croissante portée à la maltraitance animale témoigne d'une société de plus en plus morale. Nous prenons conscience que nous ne pouvons plus nous permettre de torturer un être vivant qui va souffrir et qui possède un monde mental, même s'il est différent du nôtre. Dès lors que nous avons une empathie pour d'autres êtres vivants, une inhibition morale nous empêche de passer à l'acte, de torturer.
    Le Monde, 24/09/2018
  • Le jour où les humains comprendront qu'une pensée sans langage existe chez les animaux, nous mourons de honte de les avoir enfermés dans des zoos et de les avoir humiliés par nos rires.
  • L'animal apporte une chose en plus : sa fidélité et son désintéressement. Un amour total. Un amour sans frontières, sans fin.
  • J'ai donné ma jeunesse et ma beauté aux hommes ; je donne ma sagesse et mon expérience aux animaux.
  • Le chemin qui mène à l'amour des animaux passe forcément par l'amour des humains.
  • Si les animaux n'existaient pas, ne serions-nous pas encore plus incompréhensibles à nous-mêmes ?
  • La plus noble conquête que l'homme ait jamais faite est celle de ce fier et fougueux cheval, qui partage avec lui les fatigues de la guerre et la gloire des combats.
  • Nous devrions rendre grâce aux animaux pour leur innocence fabuleuse, et leur savoir gré de poser sur nous la douceur de leurs yeux inquiets sans jamais nous condamner...
  • Nous nous dirigeons vers un monde où il n'y aura plus d'une part que l'Homme, et d'autre part les espèces animales que l'Homme aura sélectionnées. Tout le reste aura disparu.
  • Le temps passé avec un chat n'est jamais perdu.
  • La disjonction homme/animal est tellement profonde dans notre culture que nous oublions que nous sommes à la fois et indissolublement animaux et humains.
  • La cruauté envers les bêtes est la violation d'un devoir de l'homme envers lui-même.
  • 1
  • 2
  • 3
  • »

Thèmes connexes