• La conscience morale est la raison pratique représentant à l'être humain son devoir dans chaque cas où intervient une loi, que ce soit pour l'acquitter ou pour le condamner.
  • La conscience morale n'est pas quelque chose que l'on soit susceptible d'acquérir, et il n'y a pas de devoir ordonnant de se procurer cette conscience ; mais tout homme, en tant qu'être moral, possède en lui, originairement, une telle conscience.
  • Une conscience trop fine est plutôt un mal qu'un bien, et nuit à la santé de l'âme.
    Hippolyte porte-couronne (428 avant J.C.)
  • Je ne crois pas à l'importance de ce que je fais, mais je crois important de savoir ce que je fais.
  • La conscience est la dernière et la plus tardive évolution de la vie organique, et par conséquent ce qu'il y a de moins accompli et de plus fragile en elle.
  • Que dit ta conscience ? Tu dois devenir l'homme que tu es.
    Le Gai Savoir
  • Quand on veut dresser sa conscience, elle vous embrasse, en vous mordant.
    Par-delà le bien et le mal
  • Il est plus facile de s'arranger avec sa mauvaise conscience qu'avec sa mauvaise réputation.
  • La conscience est la mère du vice.
    Le Jour et la Nuit, cahiers Georges Braque 1917-1952, éd. Gallimard
  • L'homme d'action est toujours sans conscience ; il n'y a de conscience que chez le contemplatif.
  • Pour garder sa conscience pure, mettez-la au-dessus de celles de tous les autres.
    Lettre à Louise Colet, 30 mai 1852
  • La conscience générale de soi est l'affirmative connaissance de soi-même dans l'autre moi.
  • La conscience, originellement immanente à tout ce qui vit, s'endort là où il n'y a plus de mouvement spontané, et s'exalte quand la vie appuie vers l'activité libre.
  • Retenir ce qui n'est déjà plus, anticiper sur ce qui n'est pas encore, voilà donc la première fonction de la conscience.
  • Toute conscience est une anticipation de l'avenir.
    L'Energie spirituelle

Thèmes connexes