• Peu de gens parlent du doute en doutant.
  • L'amour est suivi des plus cruelles incertitudes : on doute toujours si l'on est aimé comme l'on aime.
    Génie du christianisme (1802)
  • Essayez de voir les divers aspects d'un phénomène, essayez de voir qu'en tout homo sapiens il y a un homo demens, essayez de voir des vérités qui sont contraires, essayez d'affronter d'inéliminables contradictions, vous trouverez souvent le mépris, l'insulte et l'injure.
    Fil Twitter d'Edgar Morin
  • Le délire est plus beau que le doute, mais le doute est plus solide.
  • Tout le monde ne sait pas douter : on a besoin de lumière pour y parvenir, et de force pour s'en tenir là.
  • Le doute est l'école de la vérité.
  • La seule limite de nos réalisations de demain, ce sont nos doutes d'aujourd'hui.
  • Les incertitudes que l'on a ne viennent jamais que d'autrui.
    Lettre à Ernest Feydeau (1857)
  • L'homme vulgaire ne doute de rien et ne se doute de rien.
  • Douter de tout ou tout croire sont deux solutions également commodes qui, l'une comme l'autre, nous dispensent de réfléchir.
  • Les gens qui aiment ne doutent de rien, ou doutent de tout.
    Une ténébreuse affaire (1841)
  • Devenir adulte, c'est apprendre à vivre dans le doute et à développer, au travers des expériences, sa propre philosophie, sa propre morale. Éviter le « prêt-à-penser ».
    Intimes convictions, éd. Stanké
  • Chaque fois que nous entendons dire : de deux choses l'une, empressons-nous de penser que, de deux choses, c'est vraisemblablement une troisième.
  • La culture ce n'est pas avoir le cerveau farci de dates, de noms ou de chiffres, c'est la qualité du jugement, l'exigence logique, l'appétit de la preuve, la notion de la complexité des choses et de l'arduité des problèmes. C’est l'habitude du doute, le discernement dans la méfiance, la modestie d'opinion, la patience d'ignorer, la certitude qu'on n'a jamais tout le vrai en partage ; c'est avoir l'esprit ferme sans l'avoir rigide, c'est être armé contre le flou et aussi contre la fausse précision, c'est refuser tous les fanatismes et jusqu'à ceux qui s'autorisent de la raison; c'est suspecter les dogmatismes officiels mais sans profit pour les charlatans, c'est révérer le génie mais sans en faire une idole, c'est toujours préférer ce qui est à ce qu'on préférerait qui fût.
    Le droit d'être naturaliste, éd. Stock
  • Le doute est un onguent précieux ; bien qu'il brûle, il guérit pleinement.
    Le Chant de la vie