• La pornographie, c'est l'érotisme des autres.
  • Pour moi l'érotisme c'est toujours un jeu, subtil, entre l'invisible et le visible... Le voilement et le dévoilement... La réserve la plus extrême et la nudité soudaine... C'est la pudeur, la réserve, la mise en scène, [...] et puis, là, sans crier gare, l'impudeur, l'obscénité...
    Les hommes et les femmes, entretien avec Françoise Giroud - Ed. Olivier Orban
  • L'érotisme exige une obscénité légèrement sublimée, Une obscénité poétique.
  • L'excitation est le fondement de l'érotisme, son énigme la plus profonde, son mot-clé.
    L'art du roman, éd. Gallimard
  • L'érotisme, commercialement, est une chose ambiguë car si tout le monde convoite la vie érotique, tout le monde aussi la hait comme la cause de ses malheurs, de ses frustrations, de ses envies, de ses complexes, de ses souffrances.
    L'Identité, éd. Gallimard
  • L'érotisme n'est pas seulement désir du corps, mais, dans une égale mesure, désir d'honneur. Un partenaire que nous avons eu, qui tient à nous et qui nous aime, devient notre miroir, il est la mesure de notre importance et de notre mérite.
    Risibles amours, éd. Gallimard
  • Il en va de l'érotisme comme de la danse : l'un des partenaires se charge toujours de conduire l'autre.
    L'immortalité, éd. Gallimard
  • J'ose affirmer qu'il n'y a pas d'érotisme authentique sans art de l'ambiguïté ; plus l'ambiguïté est puissante, plus vive est l'excitation.
    L'immortalité, éd. Gallimard
  • De l'érotisme, il est possible de dire qu'il est l'affirmation de la vie jusque dans la mort.
    L'Érotisme
  • L'essence de l'érotisme est donné dans l'association du plaisir sexuel et de l'interdit.
    L'Érotisme
  • L'érotisme de l'homme diffère de la sexualité animale en ceci justement qu'il met la vie intérieure en question.
  • Dans la tendresse, le rapport à autrui l'emporte et peut enrôler l'érotisme au sens de la composante sensuelle de la sexualité ; dans l'érotisme, la culture égoïste du plaisir l'emporte sur l'échange du don.
    Histoire et vérité
  • L'endroit le plus érotique du corps est celui où le vêtement bâille. C'est l'intermittence qui est érotique. Celle de la peau qui scintille entre deux pièces, entre deux bords.
  • Quand une femme relève sa chevelure, c'est pour montrer sa nuque et nous plonger dans la mer des illusions. L'érotisme tient parfois à un cheveu, présent, absent, volant.
    Que la blessure se ferme, éd. Gallimard
  • L'érotisme est l'une des bases de la connaissance de soi, aussi indispensable que la poésie.