• Il y a des hommes qui abusent de la faiblesse des femmes, c'est évident, mais il y a aussi des femmes qui abusent de la bêtise des hommes !
    L'homme-femme (1872)
  • Il est fort mal d'insulter ceux qui sont faibles ! La femme, le vieillard et l'enfant doivent être sacrés pour l’homme fort.
    La vie à vingt ans (1850)
  • Tous les hommes sont idolâtres, les uns de l'honneur, les autres de l'intérêt, et la plupart de leur plaisir. L'habileté est donc de bien connaître ces idoles, pour entrer dans le faible de ceux qui les adorent : c'est comme tenir la clé de la volonté d'autrui.
    L'Homme de cour
  • Tu seras aimé le jour où tu pourras montrer tes faiblesses sans que l'autre s'en serve pour augmenter sa force.
    Le Métier de vivre (1952)
  • Malheur à l'homme qui, même dans l'amitié la plus intime, laisse découvrir son faible et sa prise.
    Maximes et Pensées
  • La faiblesse n'est pas la fausseté, mais elle en tient lieu.
    Mémoires d'outre-tombe (1848)
  • Il n'y a pas de faibles, il n'y a que des gens qui ne veulent pas ce qu'ils veulent.
    La petite marchande de prose, éd. Gallimard
  • Nous sommes capables d'aimer autrui, avec ses faiblesses, lorsque nous cessons de nous détester, pour nos faiblesses.
  • Si les femmes donnent tant d'extravagances, c'est que leur nature est plus faible que la nôtre.
    Lana Caprina (1772)
  • Un homme est bien fort quand il s'avoue sa faiblesse.
  • Les hommes rougissent moins de leurs crimes que de leurs faiblesses et de leur vanité.
    Les Caractères
  • Il y a bien autant de paresse que de faiblesse à se laisser gouverner.
    Les Caractères
  • L'homme qui découvre la faiblesse d'une femme, c'est le chasseur à midi qui découvre une source. Il s'en abreuve.
    La guerre de Troie n'aura pas lieu
  • La faiblesse qui conserve vaut mieux que la force qui détruit.
    Pensées
  • La faiblesse est le seul défaut que l'on ne saurait corriger.
    Maximes
  • 1
  • 2
  • 3
  • »