Citations « Femmes »

" La femme a une puissance singulière qui se compose de la réalité de la force et de l'apparence de la faiblesse. "

Victor Hugo

" Les femmes se forgent à elles-mêmes les chaînes dont l'homme ne souhaite pas les charger. "

Simone de Beauvoir

" On ne naît pas femme : on le devient. "

Simone de Beauvoir

Le Deuxième Sexe - Ed. Gallimard

" Le jour où il sera possible à la femme d'aimer dans sa force, non dans sa faiblesse, non pour se fuir, mais pour se trouver, non pour se démettre, mais pour s'affirmer, alors l'amour deviendra pour elle comme pour l'homme source de vie et non mortel danger. "

Simone de Beauvoir

Le Deuxième Sexe - Ed. Gallimard

" C'est entre trente et trente-et-un ans que les femmes vivent les dix meilleures années de leur vie. "

Sacha Guitry

" Je conviendrais volontiers que les femmes nous soient supérieures, ne serait-ce que pour les dissuader de se croire nos égales. "

Sacha Guitry

" Le premier janvier est le seul jour de l'année où les femmes oublient notre passé grâce à notre présent. "

Sacha Guitry

" Deux femmes finiront toujours par se mettre d'accord sur le dos d'une troisième. "

Sacha Guitry

" Il y a des millions de raisons pour que les femmes s'habillent comme elles le font : et toutes ces raisons sont des hommes. "

Sacha Guitry

" [...] le féminin sera le dernier recours pour une profonde mutation de notre société. "

Pierre Rabhi

Conscience et environnement, Les Éditions du Relié

" Les femmes et les montres ne sont jamais à l'heure qu'on voudrait. "

Paul-Jean Toulet

" L'histoire de la femme est celle de la pire forme de tyrannie que le monde ait jamais connu : la tyrannie du faible sur le fort. C'est la seule tyrannie qui dure. "

Oscar Wilde

" En Angleterre, rien n'est fait pour les femmes, même pas les hommes. "

Oscar Wilde

" La plus utile et honorable science et occupation à une femme, c'est la science du ménage. "

Montaigne

Essais

" Il y a deux sortes de femmes. La femme-bibelot que l'on peut manier, manipuler, embrasser du regard, et qui est l'ornement d'une vie d'homme. Et la femme-paysage. Celle-là, on la visite, on s'y engage, on risque de s'y perdre. La première est verticale. La seconde horizontale. La première est volubile, capricieuse, revendicative, coquette. L'autre est taciturne, obstinée, possessive, mémorante, rêveuse. "

Michel Tournier

Le Roi des Aulnes